12.03.2010

Chatroulette

Text by Annie Chemla
Nous connaissons tous le principe du speed-dating... En quelques secondes nous savons si la personne en face de nous...

Nous connaissons tous le principe du speed-dating… En quelques secondes nous savons si la personne en face de nous semble intéressante ou si elle nous donne uniquement l’envie de prendre ses jambes à  son cou! Désormais, ce système superficiel se retrouve sur internet. Oui oui, pour l’obtenir il suffit de prendre la vidéo de Skype, les conversations d’MSN, une pointe de hasard, la diversité universelle et sans oublier une connaissance minimale en anglais. Maintenant passons tout ça au mixer. Nous obtiendrons ainsi le nouveau truc in, le truc dont on aura besoin de notre dose quotidienne… Chatroulette!

 

Ce nouveau phénomène a été crée par un jeune russe de 17 ans, Andrey Ternovskiy, fin 2009.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, il s’agit d’un tchat sur internet, qui lie deux personnes étrangères l’une à  l’autre aléatoirement, en suivant en quelque sorte le principe de la roulette russe. Ceci pourrait paraître relativement basique et «insignifiant», mais la petite touche en plus qui fait que ce site ait un côté attrayant, est la possibilité d’utiliser une webcam ainsi qu’un micro lors des «discussions».

 

Ce qui a débuté comme une simple petite application, permettant de parler à  des personnes étrangères, est devenu un site fréquenté par des milliers de personnes. Il y aurait de 20’000 à  30’000 personnes d’utilisateurs connectés (dont +/- 80% seraient des hommes et 20% seraient des femmes!).

 

Bon au final, que vaut ce site?

Tout d’abord une chose est sûr, il faut y aller avec un esprit ouvert, un sens de l’aventure, sans être une âme trop sensible. Si il fallait catégoriser les «choses» que vous pourriez croiser, il y aurait:

 

1. Les exhibitionnistes: Certains peuvent aimer le voyeurisme mais je me dois de vous prévenir… il semblerait que si vous y aller à  visage découvert… vous risquez de vous retrouver sur youtube quelques secondes plus tard. Donc si jamais, je conseillerais plutôt de garder ce genre de divertissement pour des sites sans caméras…après à  bon entendeur. Par prudence on dira «Next».

 

2. Ceux qui ne savent pas ce qu’ils font là : Ils regardent hébétés leur écran. On ne sait pas ce qu’ils attendent ni ce qu’ils espèrent trouver…. ma fois, «Next».

 

3. Ceux qui sont à  deux: A croire que Chatroulette remplace désormais un bon jeux vidéo ou l’air pur et frais de l’extérieur. Dorénavant, le fameux «On va boire un verre après les cours?» devient «On se fait un coup de Chatroulette cette après-midi? Chez toi ou chez moi?». Si vous êtes vous-même à  deux (ce que je recommande, car en solitaire, malgré l’impression d’être entouré du monde entier, vous réaliseriez très vite que vous restez fondamentalement seul!) il se peut qu’un bon divertissement s’entame. Qu’il s’agisse de chanter tous en coeur du Britney ou de danser sur du Michael Jackson, pendant un court instant nous aurions l’impression d’être entrain de parler avec de bon potes. Mais au bout d’un moment, une fois que nous avons finis de faire mumuse et que nous réalisons que nous ne savons pas quoi dire à  nos interlocuteurs, nous sommes pris par l’envie de crier: «Just beat it!». «Next»!

 

4. Ceux qui font une «Chatroulette-Party»: Après le «Looking for a random stranger…» il se peut que vous vous retrouviez en plein milieu d’une soirée avec tous les yeux rivés sur vous. Dès le premier instant, faites les rires et vous pourriez faire la fête ensemble, virtuellement bien sur, c’est plus hype comme ça. Bientôt on pourra tous faire la fête ensemble… en restant chacun chez soi! Je suis sûr qu’au fond c’est ce qu’espérait Martin Luther King Jr. lors de son discours «I have a dream…». Bon allé, tout ça c’est bien sympa mais il ne faudrait quand même pas oublier le test de math de demain. Allé au revoir les amis! «Next!»

 

5. Les Autres: Je pense que pour le reste, je vous laisserais le plaisir, ou pas, de découvrir par vous-même les étranges phénomènes qu’il est possible de croiser. Entre les déguisements loufoques, les activités «particulières» (on dira ça comme ça…) et toutes sortes de choses insolites, vous aurez certainement votre dose de rire ou d’effrayement pour la journée.

 

Avec cette liste vous devriez être prêts à  affronter ce nouveau cyber-monde qui s’est crée. Après, chacun fera sa propre expérience du site et aura sa propre opinion. Cependant, j’aimerais tout de même exposé quelques points positifs et négatifs si vous le voulez bien.

 

Tout d’abord, Chatroulette a au moins le mérite de développer une certaine créativité chez les utilisateurs. Un genre de jeux s’est instauré où le but est de se faire «nexter» le moins rapidement possible ou d’obtenir la meilleure réaction de la part des gens. (Bien sur, de nombreuses vidéos circulent sur le web et des concours ont été crées). Du coup il est toujours nécessaire de trouver quelque chose d’original et de captivant. (D’ailleurs il y a même des sites avec des conseilles pour éviter de se faire «zapper»!).

 

Si nous regardons ceci d’une manière plus globale, nous pouvons émettre l’hypothèse que Chatroulette pourrait contribuer positivement aux capacités de ses utilisateurs adolescents à  se socialiser. Ils trouveraient le meilleure moyen pour capter l’attention et sembler intéressant. Peut être dans quelques années, le bébé d’Andrey sera un moyen pour lutter contre la timidité et l’incapacité à  certaines personnes de s’intégrées… même si d’un côté nous devons espérer que ça ne reste qu’une hypothèse!!

 

Ensuite, je pense important de noter que malgré l’avantage de la créativité, il peut y avoir un revers, qui est l’envie d’aller toujours plus loin jusqu’à  ce que ça finisse, un beau jour, par aller trop loin. Qui sait jusqu’où pourrait pousser l’exhibitionnisme de certaines personnes et l’envie d’être celui qui marque le plus les esprits. En plus, avec le manque de protection du site et seulement une remarque concernant la nécessité d’avoir plus de 16 ans pour jouer, les choses pourraient vite déraper. Des enfants pourraient être exposés à  des images choquantes ou des défits idiots et peut être dangereux pourraient avoir lieu. Il serait bien d’évaluer au préalable les différents risques avant qu’il ne soit trop tard et qu’on se dise: «On aurait dû le voir venir.»

 

Désormais vous êtes libres de tenter cette expérience par vous-mêmes. Libres d’entrer dans ce monde où règne le superficiel. Ce monde où les personnes non-attrayantes ou trop «vieilles» seront immédiatement remises à  leur place par un «Next» et un «Your partner disconnected. Reconnecting…». Cependant, le petit frisson de ne pas savoir pendant combien de temps durera votre communication est quelque chose qui pourra plaire à  certains et énerver d’autres. Quelques personnes n’oseront pas montrer leur tête ou n’aimerons pas le manque d’authentification. Chacun aura son point de vue selon son expérience.

 

Quant à  l’avenir de Chatroulette une grande incertitude plane. Soit l’idée sera reprise et appliquée à  d’autres moyens de divertissements soit la flemme finira par s’éteindre. Personnellement, je pense que je continuerais à  gâcher mes précieuses minutes sur le réseau social de Facebook où je peux adhérer au groupe «Parfois, je me trouve tellement géniale que je m’auto-drague» et aider à  labourer les champs de mes amis réels…

 

Désormais, tout ce qui me reste à  vous dire c’est… «NEXT»!!!

 

Annie Chemla

Ähnliche Artikel