Politique | 10.11.2017

Mais où est donc l’Académicien ?

Texte de Tiago Pires | Photos de Anne-Lea Berger
Endosser le costume du politicien s´accompagne toujours de jouer le rôle d´un académicien. En effet, lors de l´écriture d´une motion, l´utilisation des mots est analysée et étudiée dans le but d´éviter de donner une couleur politique à l´argumentation. Et cette tâche s´accompagne souvent d´une série de critiques.
et? ou?
Photo: Anne-Lea Berger

« Au lieu de mettre et ne serait-ce pas mieux de mettre ou ? » Cette simple question de syntaxe a entraîné un débat d’une trentaine de minutes au sein du groupe de travail concernant les Accords de libre-échange. Fruit du hasard, quelques heures plus tard, une autre simple question portant sur le terme « lucratif » a engendré une profonde remise en question au sein des membres du Financement de l’AVS. La Session des Jeunes est l’occasion de vêtir le costume de parlementaires, mais également d’endosser l’habit vert des académiciens de la langue française.

En effet, les textes déposés doivent non seulement contenir des arguments valables mais coller au mieux aux idées des politiciens en herbe. En ce sens, les mots, les verbes, les conjonctions de coordination, les adjectifs et adverbes sont étudiés, analysés et jugés avant d’être finalement acceptés dans une phrase. « Le mot revêt une importance cruciale, explique David, habitué des Sessions des Jeunes. Sa connotation peut donner une couleur politique à notre idée. A ce titre, il est nécessaire d’avoir un mot le plus neutre possible. »

Un propos partagé par Aurélien : « Dans notre contenu concernant le Financement de l’AVS, nous avons longuement hésité entre activité lucrative ou activité professionnelle. L’un ou l’autre donne un tout autre sens à notre texte. C’est pourquoi, il faut trouver le mot juste. Sinon tout tombe à l’eau. » Alors, le mot aurait-il une même valeur que l’argumentation ? A en croire le modérateur Stiobban, le terme serait même supérieur à l’argumentation surtout lors du plénum : « A ce moment-là, suivant comment le terme est interprété, il peut faire basculer la votation d’un côté comme un autre. A ce titre, il est nécessaire d’être consensuel dans ses propos et sa parole. »

En prenant en compte cette double valeur du mot, intrinsèque et sa perception politique, l’exercice de créer des motions devient ainsi une tâche chronophage. Parfois même, cette corvée s’accompagne d’une véritable désapprobation de la part de l’audience. Demandez donc au jeune Fabien, rappelé à l’ordre, pour avoir mis et au lieu de ou.