Politik | 09.11.2017

Le parlement entre les mains de la jeunesse

Texte de Camille Ory | Photos de Anna Renner
Avons-nous besoin des accords de libre-échange ? Comment les personnes en situation de handicap peuvent-elles être mieux intégrées ? Comment financer l´AVS ? Aujourd´hui débute la onzième session des jeunes. Nos journalistes ont demandé aux participants ce qu´ils attendent de ces quatre jours de discussion politique.
  • « Mon but, c’est de me familiariser avec la politique suisse ». Wejdane, 21 ans, Genève

    Photo: Anna Renner - 1 / 10

  • « Le plus important dans mes bagages: ma cravate ! » Philippe, 18 ans, Zurich.

    Photo: Anna Renner - 2 / 10

  • « Nous sommes le futur, nous devons porter les conséquences des décisions actuelles. Pour cette raison, nous devrions tous agir politiquement ». Nico, 16 ans, Unterenfelden.

    Photo: Anna Renner - 3 / 10

  • « Je me suis préparée et informée. Maintenant, je suis là avec plein de questions dans la tête, sans avoir encore de solutions ou de propositions concrètes ». Mélissa, 19 ans, Lucerne.

    Photo: Anna Renner - 4 / 10

  • « Je compte me laisser surprendre par ces quatre jours, et j’espère avoir un aperçu du quotidien de la vie politique ». Melanie, 21 ans, Kirchberg.

    Photo: Anna Renner - 5 / 10

  • « De nombreuses personnes ne se rendent pas compte que nous avons un grand pouvoir de décision grâce à notre système politique ». Leah, 19 ans, Soleure.

    Photo: Anna Renner - 6 / 10

  • « Je trouve cool que la session ait lieu au Palais fédéral. C’est comme pour la « vraie politique ». Jessica, 18 ans, Ettenhausen.

    Photo: Anna Renner - 7 / 10

  • « Prendre du plaisir, rencontrer de nouvelles personnes, parler politique, apprendre de nouvelles choses ». Isaline, 19 ans, Bulle.

    Photo: Anna Renner - 8 / 10

  • « Donner mon opinion et trouver un conscensus sur les sujets donnés » Jérémie, 18 ans, Fribourg.

    Photo: Anna Renner - 9 / 10

  • « Je vois la session des jeunes comme un départ pour développer certaines idées ». Maxence, 21 ans, Fribourg.

    Photo: Anna Renner - 10 / 10

De jeudi à dimanche, 200 jeunes âgés de 14 à 21 ans débattront autour d’un large éventail de sujets, habituellement discutés par nos politiciens. Droit à l’adoption, inégalité des revenus, accords de Dublin font partie des nombreux thèmes variés figurant au programme. Durant les deux premiers jours, les participants travailleront en groupes et formuleront leurs propres solutions avec le soutien de parlementaires et d’experts. Les propositions de la jeunesse ne restent pas sans échos : à maintes reprises, leurs suggestions ont été retravaillées et suivies par le Conseil national et celui des États.

L’absence du Conseil fédéral l’année passée à l’occasion des 10 ans de l’événement avait provoqué déceptions et critiques. Cette année, Doris Leuthard sera présente pour parler de la politique à la jeunesse. Tink.ch profitera de cette opportunité pour interviewer la présidente de la Confédération en allemand et italien.

La session des jeunes atteindra son sommet dimanche, dernier jour de débat. Nous serons au coeur de l’événement et diffuserons la session au parlement en direct. En outre, nous interrogerons les participants de toutes les régions linguistiques sur les thématiques discutées. Retrouvez dimanche dès 08:50 le livestream sur Tink.ch/livestream.