Culture | 25.09.2015

«VENEZ !»

Texte de Elodie Ribaux
A l'occasion du "Millésime 90" de la Fête des Vendanges de Neuchâtel, notre reporter est allée à  la rencontre de Xavier Grobéty, le président du comité central de l'évènement. Au menu: finances, organisation, évolutions et spécificités de cette édition anniversaire.
Xavier Grobéty (5ème depuis la droite), des membres de différents comités de la fête des Vendanges, la Miss et ses dauphines.

Les verres de vin vont s’entrechoquer ce soir à  partir de 18h00 lors de l’ouverture de la 90ème édition de la Fête des Vendanges et ceci jusqu’à  dimanche 24h00. Fête incontournable du canton de Neuchâtel, reconnue loin à  la ronde, elle fait partie du paysage dans le canton depuis 113 ans, elle est aujourd’hui un tel événement que les hôtels sont réservés, pour ainsi dire, une année à  l’avance. L’événement est également établi comme étant la seconde manifestation de Suisse rassemblant le plus de curieux, fait que soulève le Président central, Xavier Grobéty. Rencontre avec ce président plus que fier de sa manifestation.

 

 

Rencontre avec le Président central

Xavier Grobéty, personnage sympathique et familier du canton de Neuchâtel, un président central « coordinateur », qui apprécie son équipe et les contacts humains ; et qui conserve son accent de ses origines vaudoises. Un président qui est avant tout bénévole comme tous et qui prend soin de son institution, une institution à  l’esprit familial dont les volontaires travaillent avec cŠ«ur pour « une cause », aspect qu’il relève, cause dédiée à  rendre pendant un week-end les badauds et les riverains heureux.

 

A la tête du comité central de la manifestation depuis 3 ans, baignant dans la fête depuis tout jeune, sans aucune prétention à  ce poste, seulement l’envie et la dévotion consacrée à  l’organisation.

 

Ses souhaits d’amélioration premiers avec le comité sont, avant tout, de mettre plus particulièrement en avant les produits du terroir, la vigne et le vin, à  cet égard il recommande particulièrement le Pinot Boris Keller, Gerle d’Or 2015. Il désire également faire participer davantage la population et les professionnels du monde viticole. Des améliorations qui sont actuellement implémentées, comme l’illustre le lancement d’un concours pour les habitants afin de choisir le thème de la manifestation pour l’année 2016.

 

 

Aiguillage rodé

La Fête des Vendanges n’est aujourd’hui plus seulement une simple fête, elle est une organisation millimétrée par les membres des différents comités et commissions ainsi que des milliers de bénévoles, les forces de l’ordre et bien entendu les forins et les commerçants. Les autorités de la ville et les organisateurs font le nécessaire pour que la manifestation se déroule sans anicroche, de sorte à  ce que tout soit réuni pour satisfaire le public neuchâtelois tout en ne négligeant pas la sécurité.

 

Le Président rappelle que les neuchâtelois sont imprégnés de cette fête et se réjouis que les générations actuelles prennent la relève de celles précédentes pour continuer à  promouvoir l’événement et assurer son avenir. Cependant, la difficulté majeure est de trouver des bénévoles qui s’engagent. Un défi qui se renouvelle avec chaque édition, surtout ces dernières années. La Fête est aussi une manifestation qui requiert la mobilisation de moyens financiers importants. D’ailleurs, certaines personnes se plaignent du prix des billets et considèrent que certaines activités, ou prestations tels que les transports en commun, devraient être gratuites.… « Il faut aussi faire vivre la manifestation, le but n’est pas de faire des bénéfices mais de couvrir les frais et de prévoir les risques grâce à  la constitution d’une réserve » rétorque Xavier Grobéty.

 

Une Fête des Vendanges réussie se nourrit de l’engouement du public. Le comité utilise notamment les réseaux sociaux pour transmettre des informations et pour atteindre les jeunes.

 

« La Fête n’est pas réservée à  une classe d’âge en particulier… contrairement aux stéréotypes » insiste le Président central, elle est accessible aujourd’hui pour tous les goûts et toutes les générations. Le seul constat est un léger changement des mŠ«urs, « il y a une époque, le moment neuchâtelois de la fête était le vendredi soir… il s’est au fur et à  mesure déplacé au dimanche soir puis s’est stabilisé. » explique-t-il. L’évènement semble donc avoir trouvé un équilibre entre tradition et modernité.

 

 

Transport et sécurité

Un dispositif important est mis en place en matière de transports pour assurer un retour en sécurité dans la quasi-totalité de la région, et ce jusqu’à  4 heures du matin. Les réactions actuelles du public sur ce sujet sont positives, plusieurs destinations ne sont néanmoins pas desservies. Une situation que regrette le président et qu’il attribue à  un manque de moyen, par exemple les coûts pour affrêter un train en direction de Bienne sont particulièrement élevés.

 

Un autre dispositif est également déployé pour la sécurité de la population durant la Fête. L’année dernière le nombre de vols a diminué grâce à  diverses mesures. En chantier constant, la sécurité s’améliore d’année en année.

 

 

Le 90ème : « Millésime 90 »

Les éléments qui distinguent ce « Millésime 90 » sont : l’amélioration de la sono et donc un commentaire synchronisé avec le passage des chars, l’augmentation du nombre de positions du «corso» et « l’invité d’honneur ». Cette année, ce sont les communes de Corcelles, Cormondrèche, Peseux, Valangin et Neuchâtel qui ont ce privilège, à  l’occasion de leur fusion prochaine.

 

Les éléments forts restent cependant identiques aux années précédentes, c’est-à -dire le corso fleuri avec plus de 60 positions (dont 19 chars fleuris, 15 fanfares et le cortège des enfants), le spectacle pyro-musical (élément incontournable depuis sept éditions), les 180 stands y compris le Lakeside (boîte de nuit extérieure) et bien sûr l’affluence des visiteurs. L’édition 2014 avait rassemblé environ 300’000 personnes sur trois jours. L’élection de « Miss Fête des Vendanges » en fait également partie. Pour rappel cette année, la Miss Fête des Vendanges est Yasmina Assal, elle a été élue au théâtre du Passage et participera avec ses dauphines au défilé, les inscriptions pour la prochaine élection se feront peu avant Noël.

 

Monsieur Grobéty assure néanmoins que l’événement le plus marquant sera la 100ème édition où quelque chose de grandiose est attendu au programme de quoi se réjouir de l’édition 2025! Le dernier propos du Président central est clair et concis: «VENEZ !»

 

 


 

Si vous souhaitez plus d’informations sur la Fête tel que sur les transports, vous pouvez consulter le lien suivant : http://www.fete-des-vendanges.ch/f/home.php