Culture | 22.07.2015

Le Paléo se déchaîne pour Robbie Williams

Robbie Williams, la star de la soirée d'ouverture du Paléo, a enchanté les 38'000 spectateurs avec un show spectaculaire, mélangeant son répertoire personnel et reprises. Notre reporter raconte ce concert événement.
Robbie Williams lors de la soirée d'ouverture du Paléo Festival 2015 (@Paléo /Lionel Flusin)

C’est sous un soleil radieux que la première journée de la 40ème édition du Paléo Festival a commencé. La chaleur caniculaire n’a pas empêché les milliers de festivaliers de fouler la plaine de l’Asse et de se presser vers la grande scène pour assister au show spectaculaire de Robbie Williams, véritable star de la soirée. Devant plus de 38’000 spectateurs, l’artiste britannique a tenu toutes ses promesses.

 

« Let Me Entertain You »

Avec plus de 70 millions d’albums vendus à  travers le monde, Robbie Williams a enchaîné les succès au fil des années et nous promet un concert spectaculaire pour la soirée d’ouverture du Paléo. Promesse tenue! Au début du show, des lettres se dessinent sur les écrans géants, avec une requête envers le public : « Let Me Entertain You ». C’est donc devant une foule hystérique que le chanteur de 41 ans débute son concert. Véritable bête de scène, Robbie Williams aime divertir et amuser la foule par ses facéties, son charme et ses danses. Tous les moyens sont bons ! Et entre les chansons, ses interventions sont ponctuées d’une bonne dose d’autodérision. En quelques secondes, il résume sa carrière, des Take That à  la scène du Paléo, en faisant la part belle à  son passé de chanteur de boys band, à  ses extravagances et ses tatouages. Par ses frasques, il fait rire et sait captiver la foule, passant en un éclair de l’humour à  l’émotion.

 

Entre émotion et musique rock

L’artiste britannique, grâce à  la diversité de sa musique, séduit les cŠ«urs des festivaliers. Ses chansons sont douces et emplies d’émotions, tout autant que sa musique est rock et puissante. Robbie Williams sait conquérir les paléistes, il charme et caresse d’une main, tandis que l’autre entraîne et harangue la foule à  le suivre dans ses extravagances.

La pop-star enchaîne les succès et seules quelques notes suffisent pour entraîner les festivaliers à  danser sur « Rock DJ » ou à  ce que la plaine de l’Asse chante en chŠ«ur sur « Feel » ou « She’s The One ». Belle séquence émotion également lorsque le père de l’artiste britannique monte sur scène pour interpréter avec lui, tout en douceur, « Better Man ».

 

Mais Robbie Williams nous surprend également en interprétant avec brio quelques grandes chansons pop-rock. L’enchaînement de ses tubes n’est pas linéaire et il aime casser le rythme en faire voyager le public dans l’univers rock des dernières décennies, à  l’instar de « I love Rock’n’roll » de Joan Jett ou de « We will rock you » de Queen. Entre ses deux chansons, « Better Man » et « Supreme », il glisse une reprise de Wonderwall de Oasis. Il entonne « Royals » de Lorde et chante avec les festivaliers « My Way » de Frank Sinatra.

 

 

Et pour laisser la part belle au public, le concert se termine sur les dernières notes de la ballade « Angels », où le refrain a été entonné seul par les festivaliers: « et j’ai trouvé ça très beau que ce soit le public qui termine le concert en chantant » nous confie une paléiste. Effectivement, beau moment d’émotion, pour un show grandiose de Robbie Williams qui a offert la première soirée du Paléo Festival