Culture | 25.07.2015

120 secondes présente Paléo

Malgré quelques intermèdes orageux, les deux Vincent ont séduit le Paléo avec leur spectacle unique. Au programme: la découverte des coulisses du festival et heavy metal valaisan.
Malgré la pluie, 120 secondes présente Paléo a été un franc succès. Crédit: Christian Baudat

Hier soir à  21h30, place à  l’humour sur la grande scène. Les deux Vincent de 120 secondes proposent un spectacle unique pour plonger dans les coulisses du Paléo. Découverte de l’envers du décor du festival et éclats de rire sont au programme !

 

Le spectacle commence sous le déluge

Au début du spectacle un bref mais violent orage s’abat sur la plaine de l’Asse. Les spectateurs se cachent sous les parapluies et les anoraks et les moins courageux quittent la grande scène pour aller s’abriter. Mais cet intermède orageux ne perturbe pas les deux Vincent : « C’est que de l’eau ! Vous n’êtes pas en sucre ! » s’époumone le lieutenant-colonel Karl-Heinz Inäbnit, premier invité de ce spectacle élaboré spécialement pour la 40ème édition du Paléo. Le spectacle continu sous les éclairs et la pluie, mais cela ne décourage heureusement pas la grande majorité des festivaliers présents devant la grande scène. « Après cette journée caniculaire, la pluie était simplement une pointe d’humour supplémentaire durant ce spectacle » raconte amusée une festivalière trempée, qui n’avait prévu ni bottes ni parapluie pour la soirée.

 

Humour et musique

Pendant 1h30 les invités s’enchaînent les uns après les autres sur scène pour nous parler des coulisses du festival : sécurité, économie, nourriture, camping,…rien n’est laissé de côté. Serge Jaquet, invité de choix !, vient nous parler de ses expériences en tant que campeur. Et pendant son intervention, le public jette une pluie de gobelets consignés vers la grande scène ! A Serge Jaquet de répondre : « Merci, vous avez doublé ma rente AI ».