Sport | 07.05.2015

Gottéron mise sur Dubé, Martikainen et un rajeunissement des troupes

Texte de Jonas Ruffieux
Le HC Fribourg-Gottéron a officialisé, lors de la conférence de presse de fin de saison, la signature de plusieurs contrats clés dans l'optique de la saison 2015-2016. Dubé officiera comme directeur sportif et Martikainen assistera Zenhäusern, tandis que le jeune Rathgeb renforcera la défense.

 

La nouvelle flottait dans l’air depuis quelque temps déjà  : Christian Dubé sera bel et bien le nouveau directeur sportif de Gottéron. Le suspense n’aura pas duré bien longtemps, le québécois prenant place dès le début de la conférence aux cotés des membres du staff du club fribourgeois. Le désormais ex-joueur de 37 ans sera en charge des transferts pour les 4 prochaines saisons. « C’était la volonté des deux parties de travailler dans le moyen terme », affirme Michel Volet, président ad intérim. Et Dubé de tenir le même discours : « Quatre ans, c’est la norme. Je voulais vivre le déménagement dans la patinoire (prévu en 2019, ndlr) et construire une équipe digne de ce changement. »

 

 

Le choix de Christian Dubé s’avère intéressant, tant il a amassé d’expérience tout au long de sa carrière et noué de nombreux contacts, mais également sur le plan financier. « C’est clair qu’un directeur sportif gagne beaucoup moins qu’un joueur, mais l’intérêt de la fonction passait avant le montant du salaire », explique celui qui, selon la NZZ, aurait dû encore toucher un million de francs (!) en sa qualité de joueur et qui, selon la même source, n’en verra « plus que » le quart sur sa fiche de salaire.

 

« Je suis le chef ! »

 

En quelques jours, Dubé et Zenhäusern s’échangent donc les rôles de supériorité hiérarchique, puisque le québécois sera dès à  présent le chef de l’entraîneur haut-valaisan. « Cela ne nous pose aucun problème », répondent en cŠ«ur les deux hommes, qui sont appelés à  se côtoyer très souvent ces prochaines semaines, afin de donner un visage séduisant au Gottéron 2015-2016. « Il y aura des changements, mais c’est encore trop tôt pour les communiquer », assure Zenhäusern, qui, à  l’image de ces supérieurs, affiche une certaine prudence.

 

Un jeune talent engagé

 

Les dirigeants de Gottéron ont eu la main heureuse en recrutant le jeune et très prometteur Yannick Rathgeb, 19 ans et capitaine de l’équipe suisse des M20. Formé à  Langenthal, celui-ci jouait depuis 2013 en ligue junior d’Amérique du Nord et était courtisé par la quasi-totalité des clubs de LNA. Il a signé pour 2 saisons. Le contrat de David Wildhaber, qui n’a plus l’âge de jouer en juniors élites, a été prolongé d’un an, tandis que Benjamin Neukom et Michaël Loichat viendront apporter leur énergie au club fribourgeois. Quant à  Bezina, qui aurait déjà  signé un contrat selon certaines sources, « il n’a pas signé chez nous », affirme clairement Gerd Zenhäusern. Christian Dubé s’est déjà  mis à  la recherche d’un nouvel attaquant étranger, un centre de préférence, pour le remplacer. Le partenariat prévu avec un club de ligue B dont le nom n’a pas été révélé, devrait se finaliser dans les prochaines semaines.

 

Martikainen au secours de la défense

 

Zenhäusern est allé chercher en Finlande l’homme qui aura la responsabilité de redorer le blason défensif de Gottéron, qui a terminé la saison au rang de défense la plus perméable. « Je ne l’ai jamais vu coacher, mais sa personnalité et son expérience m’ont convaincues », explique Zenhäusern. Martikainen (46 ans) officiait jusqu’à  présent en tant qu’entraîneur des juniors élites de Jokerit Helsinki.

 

Un échec certain

 

« Je crois que ce n’est pas une grande révélation que de qualifier cette saison d’échec. En effet, notre principal objectif, à  savoir la participation aux play-off, n’a pas été atteint», relate Raphaël Berger, qui se sent coupable du prolongement prématuré du contrat de Hans Kossmann. « Cet événement a péjoré la saison » Le départ du président à  mi-parcours, le changement de coach, les nombreuses blessures, de nombreux joueurs n’évoluant pas à  leur meilleur niveau, les défaites à  répétition provoquant la participation aux play-out ainsi qu’un exercice bouclé sur une perte ont gâché la saison d’un Gottéron tout heureux d’être en vacances.

 

Ähnliche Artikel