Sport | 05.09.2014

VTT : « Le moment sportif le plus difficile de ma vie ! »

Texte de Jonas Ruffieux | Photos de Jonas Ruffieux
La 25ème édition du Grand Raid, course de mountain bike réputée pour sa difficulté, s'est déroulée sous une météo clémente les 22 et 23 août. Cette année, près de 2800 coureurs se sont élancés des différents villages-départs : Verbier, Nendaz, Hérémence ou encore Evolène. Alexandre, 17 ans, a effectué les 68 kilomètres en 5h05.
Alexandre Bugnard entame la descente sur Evolène.
Photo: Jonas Ruffieux

Il est 6h du matin. Alexandre Bugnard se place sur la ligne du Grand Raid. Le jeune fribourgeois de 17 ans est prêt à  gravir les 3000 mètres de dénivelé positif et à  avaler les 68 kilomètres le séparant de Grimentz, à  partir d’Hérémence. « J’avais déjà  réalisé le parcours en reconnaissance, mais en course c’est forcément différent », explique-t-il. « Comme chrono? J’avoue que je ne sais pas trop à  quoi m’attendre… J’espère réaliser un peu moins de 6h! »

 

Le départ est donné. Le soleil apparaît au delà  des sommets alors que les coureurs commencent déjà  à  transpirer.

 

Après exactement deux heures de course, le collégien pointe le bout de son nez à  Evolène sous les encouragements chaleureux de sa famille, malgré le froid (env. 1 degré au sommet). Son père l’attend pour le ravitailler. Apparemment bien en jambes, Alexandre ne s’attarde guère et reprend la course aussitôt. « Il est parti beaucoup trop vite, il ne tiendra jamais le rythme! », s’inquiète son père qui reçoit chaque temps intermédiaire sur son smartphone.

 

Après avoir gravi quelques cols exigeants dont « l’A Vieille », l’étudiant a tout le loisir d’apprécier sa descente, entouré de paysages somptueux. A 11h25, Alexandre entame l’ultime descente, après environ 4h40 d’effort. « C’est bien plus tôt que prévu! », se réjouit son père. Vingt-cinq minutes plus tard, le jeune Fribourgeois achève sa course sur un très bon chrono de 5h05′, ce qui le place en 11ème position de sa catégorie.

 

« C’est pas si mal pour une première fois! », se félicite très modestement celui qui affiche une remarquable moyenne de 14 km/h. Pourtant, le jeune homme avoue avoir parfois peiné : « La montée sur « l’A Vieille » fut le pire moment au niveau sportif de toute ma vie! » Objectif pour l’année prochaine? « Revenir! », sourit-il.

 

 

Les suisses en tête

L’Argovien Urs Huber a marqué le 25ème anniversaire du Grand Raid de son empreinte, en remportant pour la 4ème fois la course. Signant un nouveau record du tracé, le vététiste de 29 ans a survolé le parcours très exigeant de 125 km reliant Verbier à  Grimentz en 6h05’13 ». Il s’est imposé devant son grand rival Christoph Sauser, le devançant de quelque 8 petites secondes !

 

Dès les premiers kilomètres, les deux stars du tracé se sont mises en évidence, « s’échappant » définitivement à  Hérémence. Ils ont ensuite réalisé une bataille incroyable qui a finalement souri à  l’Argovien. Celui-ci a forcé la décision dans la dernière montée, en parvenant à  préserver son écart dans la descente finale. « Urs a été plus rapide que moi dans la dernière partie. J’avais réussi à  revenir à  chaque fois, mais la dernière a été celle de trop… », explique Sauser déçu.

 

Chez les dames, c’est la championne suisse Ariane Kleinhans qui a franchi la ligne d’arrivée la première. Elle s’est facilement imposée en 7h49’55 ».

Ähnliche Artikel