Culture | 24.07.2014

Stromae le formidable

Mercredi soir au Paléo Festival, le nom de Stromae est sur toutes les lèvres et dans tous les esprits. La foule attend avec impatience le début de ce concert qui promet de faire des étincelles et d'enflammer la plaine de l'Asse. Mission accomplie, l'artiste belge a fait sensation!
Enfants, adultes, grands-parents: toutes les générations étaient réunies le temps d'une soirée pour le show du belge Stromae.
Photo: Lionel Flusin / Paléo Festival

Dès 22 heures 30, la foule se presse déjà  devant la grande scène pour conquérir les meilleures places. Si la foule est déjà  dense une heure avant le coup d’envoi du spectacle, à  23 heures 30, il devient presque impossible de se frayer un chemin parmi le public. Stromae promet un show grandiose, le public le sait et trépigne d’impatience. Et pour répondre au phénomène Stromae, le Paléo a installé deux écrans géants supplémentaires pour que les festivaliers ne perdent pas une seule seconde du spectacle. Une grande première ! Le dispositif impressionnant répond aux attentes, car les 35’000 festivaliers présents ce soir là  espèrent bien passer une soirée exceptionnelle.

 

Un show formidable

A peine les premières notes s’élèvent-elles dans la nuit, que la foule danse déjà  sur la plaine de l’Asse. Enfants, adultes, grands-parents, toutes les générations sont réunies le temps d’une soirée. Et le show est spectaculaire: jeux de lumière époustouflants, danses, taquineries de l’artiste, le spectacle est formidable et Stromae est tout sauf minable. Il chante, bondit sur scène, s’amuse et le public lui répond avec ferveur: «Nyonnais, Nyonnaises, lac Léman, Suisse romande, bonsoir!»

 

Charismatique, facétieux, malin, l’artiste belge aime rire avec son public et l’entraîne une heure et demi durant à  danser sur ses morceaux rythmés, qui mélangent musique électronique, dance et chanson française. «Formidable», «Papaoutai», «Tous les mêmes», ou autant de titres qui ont résonné dans la nuit de mercredi et qui enflammé les festivaliers. Tous ont chanté, tous ont dansé, «Paléo ? On va te faire… ta fête !». Et la fête fut belle.

 

 


Retrouvez ici les photos de mercredi soir au Paléo Festival