Culture | 04.07.2014

Le Montjoux Festival danse le Mia

Texte de Anne Maron
Le Montjoux Festival a frappé fort pour sa première journée : les membres du groupe IAM, très attendus pour cette 18ème édition, ont célébré leurs 25 ans de carrière avec un concert qui a su mêler leurs plus gros succès aux nouveaux titres, caractérisés par une plume toujours aussi franche et précise.
Leurs 25 ans de carrière, les cinq membres du groupe les ont célébrés en reprenant les titres qui ont fait leur nom et leur histoire. Photos: Anne Maron

« Tout le monde écoute ou a écouté IAM ! » Voilà  ce qu’on peut entendre dans la bouche des festivaliers, juste avant la montée sur scène du groupe de rap marseillais. Et cette déclaration qualifie à  elle seule l’image du public venu en nombre ce soir-là  : éclectique et intergénérationnel. Leurs 25 ans de carrière, les cinq membres du groupe les ont célébrés en reprenant les titres qui ont fait leur nom et leur histoire. Du premier gros succès qui nous a fait danser le Mia en 1994 à  la sortie de leurs deux derniers albums en 2013 « Arts martiens » et « …IAM« , ceux qui s’amusent à  se faire appeler les « Indépendantistes Autonomes Marseillais » ont su mettre en scène le panorama musical de ces 25 dernières années. Armés d’épées de jedi, ils ont d’ailleurs créé la surprise et l’amusement durant l’interprétation du titre « L’empire du côté obscur« , l’un des nombreux titres repris de « L’école du micro d’argent« , considéré comme l’album de leur consécration.

 

Après avoir enflammé le public, heureux de ces retrouvailles, l’attention est palpable sur les paroles de « Sombre manŠ«uvre« , racontant la trahison d’une amitié fraternelle, encore une fois interprétées autour d’une mise en scène bien pensée. Mais le groupe ne perd pas son énergie et poursuit sa rétrospective avec un flow étourdissant. Comme un écho, les paroles se lisent sur toutes les lèvres, reflétant la fidèle relation que les rappeurs ont su entretenir avec leur public tout au long de ces années.

 

Après un rappel mérité, IAM remonte sur scène pour interpréter « Je danse le Mia » et « Petit frère« , deux derniers titres emblématiques qui n’ont pas pris une ride. Il n’en fallait pas plus pour combler les festivaliers, jeunes novices comme anciens invétérés, et clôturer cette première soirée en beauté. L’aventure aurait pu s’arrêter là  lorsque le groupe avait annoncé l’album « … IAM », sorti en novembre 2013, comme étant le dernier, mais la bonne nouvelle tombée début juin 2014 quant à  la prolongation de leur contrat avec leur label actuel promet une carrière encore plus longue.