Sport | 07.07.2014

Entraînement de jeunes sous l’égide des stars à  Athletissima

Prélude à  la manifestation, le 2 juillet dernier le stade de la Pontaise a accuelli l'entraînement des jeunes d'Athletissima. Un croisement entre l'amusement, l'athlétisme et la promotion de l'activité physique en compagnie des plus grands athlètes internationaux.
Entre deux entraînements, des animations sensibilisent les jeunes à  l'activité physique ou à  la bonne alimentation.
Photo: Danja Poly Des jeunes entre 8 et 14 ont eu l'occasion de s'entraîner avec des sportifs de haut niveau dans le cadre d'Athletissima. Helen Berih

Le 2 juillet 2014, à  16h45, la file d’attente s’allongeait à  l’entrée du stade de la Pontaise, à  Lausanne. Ce n’était pas encore le coup d’envoi du meeting sportif Athletissima, mais un prélude : l’entraînement des jeunes. Ágés de huit à  quatorze ans, ils ont eu l’occasion de pratiquer l’athlétisme aux côtés d’athlètes de haut niveau, tels que Felix Sanchez (400m haies), Caterine Ibargüen (triple saut, longueur, hauteur), Murielle Ahouré (sprint 60m, 100m, 200m), Kim Collins (100m, 200m), Michael Rodgers (100m, 200m), et bien d’autres.

 

A 17 heures, les jeunes font leur entrée munis de t-shirts, casquettes et bracelets de couleur. En attendant les athlètes, un petit quiz s’impose : Combien de records ont été battus à  Athlétissima ? Quel est le record du monde en saut à  la perche ?… Vers 17h45, les athlètes arrivent enfin sous les acclamations des jeunes et du public, composé des parents, parallèlement supporters de leurs sportifs en herbe.

 

Entraînement sous l’égide des stards

Après les présentations, un tour de stade à  petits pas de course lance le début de l’entraînement. L’échauffement débute sous l’égide des stars, qui prennent leur rôle de coachs très à  coeur, corrigeant leurs protégés. Ensuite, les apprentis athlètes sont répartis en fonction de la couleur de leur bracelet, qui détermine leur discipline. Sont représentés ici, entre autres, le sprint, le saut en longueur, la course de haies, ou le lancer du javelot – l’instrument étant remplacé pour l’occasion par des balles de tennis.

 

La séance d’entraînement se poursuit dans chaque discipline. Les sportifs de haut niveau initient, encouragent et guident leurs poulains. Sous le regard émerveillé de ses fans, Michael Rodgers montre un départ dans les starting-blocks. Parallèlement, une petite compétition entre Jehue Gordon et Felix Sanchez à  la course de haies s’effectue sous les encouragements de leur public, pour s’achever par une séance de dédicaces.

 

Les participants sont novices ou habitués de la manifestation, sportifs ou sédentaires, pratiquant l’athlétisme ou non-initiés à  la discipline. Cette même diversité se retrouve dans les motivations : les jeunes évoquent la découverte – « mes amis se sont inscrits, j’ai suivi ! » -, l’ambiance, la rencontre d’athlètes au rayonnement international, le fait de pouvoir bénéficier de conseils, ou simplement le plaisir… Et avec même une envie pour certains néophytes de débuter l’athlétisme !

 

Activité physique et nutrition

En trame de fond, cet entraînement donne au meeting une visibilité auprès de la jeunesse, lui permettant d’élargir son public. Mais il s’agit surtout d’une promotion de l’athlétisme et de l’activité physique auprès des enfants et adolescents. Entre deux entraînements, parmi les animations, celle de Danja Poly, physiothérapeute indépendante à  Pully et consultante en sport et santé auprès d’organisations sportives. « Étant donné le cadre, je cherche à  susciter leur intérêt en faisant une analogie entre le sport et l’alimentation: la bonne alimentation contribue au bien-être et à  la performance », confie-t-elle. À la question de savoir si cette manifestation peut contribuer à  augmenter la pratique de l’activité physique , la physiothérapeute estime qu’elle peut en tout cas l’encourager. Et de terminer sur ce simple constat : « Le mouvement, c’est la vie ! ».

 

Ähnliche Artikel