12.06.2014

« L’argent gagné a plus de valeur »

Les témoignages récoltés dans notre article semblent confirmer que les jeunes n'utilisent pas leur argent de poche de la même manière que celui qu'ils gagnent. C'est également le constat d'Amandine Oberholzer, présidente de la Commission de Jeunes du Canton de Vaud. Interview.
Amandine Oberholzer estime que s'il est indispensable de responsabiliser les jeunes face à  l'argent, il faut le faire en douceur et par le dialogue.
Photo: © Amandine Oberholzer

Quel rapport à  l’argent ont les jeunes que tu côtoies dans ton activité ou au quotidien ?

J’ai pu constater que, dans mon entourage, la plupart des jeunes qui travaillent ont la chance d’avoir des parents qui les prennent en charge. L’argent qu’ils gagnent, ils l’utilisent pour des loisirs, comme le shopping, les voyages entre amis ou les sorties. Sinon, ils économisent cet argent pour passer leur permis de conduire ou partir en séjour linguistique.

 

Gèrent-ils différemment les revenus de leurs petits jobs que leur argent de poche ?

L’argent que l’on reçoit des parents n’est pas utilisé comme celui qu’on a durement gagné. Je pense que l’argent des parents est plus perçu comme un cadeau ou comme une récompense, alors que l’argent gagné en travaillant est beaucoup plus important et a plus de valeur à  nos yeux. On va plus dépenser l’argent des parents et économiser celui qu’on a gagné.

 

Est-ce que les jeunes d’aujourd’hui gèrent correctement leur argent ?

A l’heure où une grande partie des adolescents ont une carte de crédit, ils sont plutôt responsables et ne dépensent pas tout tout de suite. En même temps, ceux qui ne travaillent pas ont un peu plus de peine à  gérer leur argent de poche. J’ai connu certains étudiants qui n’avaient presque plus d’argent pour leur repas de midi car leur week-end avait été fort festif. Les sorties représentent un poste de dépense important, et pour les jeunes qui ne travaillent pas ce n’est pas facile de gérer, car ils ne veulent pas se priver.

 

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes et à  leurs parents en cas de conflit en rapport avec l’argent ?

La situation change d’une famille à  l’autre. Mais dans la mesure où les parents ont les moyens, ils devraient se charger des dépenses « obligatoires » et faire payer à  leur enfant ses loisirs. Les parents peuvent demander à  leur enfant de payer une facture symbolique comme le téléphone, qui est nécessaire et un loisir en même temps, mais il ne faut pas accaparer trop vite l’enfant et le submerger de factures. Je comprends les parents qui veulent responsabiliser leur adolescent, mais à  mon avis il faut y aller doucement.

 

As-tu déjà  été confronté à  des jeunes qui étaient endettés ? Quels conseils pour l’éviter ou s’en sortir ?

Non, je n’ai pas été confrontée à  cela. Mais je les inciterais à  partir avec le strict minimum dans une valise et de voyager dans certains pays du monde pour voir à  quel point certaines personnes sont heureuses avec très peu de choses. Même si ce est pas facile lorsqu’on est constamment bombardés de publicités pour le dernier gadget à  la mode… Personnellement j’ai fait cette expérience, et ça a changé ma vision des choses.

 

Sur le même sujet: Confidences d’ados sur la gestion d’argent

 

Ähnliche Artikel