Culture | 02.06.2014

Exposition « Gargot de Joc »: jouer avec l’art

Texte de Guy Schneider | Photos de association Rivages
Sur la plaine de Plainpalais, l'exposition en plein air "Gargot de Joc - jeux en ville, ville en jeu" se tient du 2 au 15 juin. Pour cette première mondiale, l'artiste Joan Rovira expose la totalité de sa collection de jeux comme un appel à  l'enfant qui sommeille en chacun d'entre nous. Avis aux curieux de 5 à  105 ans : un espace de 3'000m² et 200 installations ludiques les attendent.
Photo: association Rivages

Foire en ville ! La plaine de Plainpalais accueille pendant deux semaines l’oeuvre complète de Joan Rovira, un artiste qui mélange art et jeu. Loin des restrictions formelles des musées conventionnels, ici, toucher est requis ! Plus de 200 inventions farfelues du Catalan seront accessibles sept jours sur sept jusqu’au 15 juin.

Gargot de Joc

Gargot de Joc, ou « esquisse de jeu » en catalan, est le nom de cette toute première monographie de l’artiste Joan Rovira. Un cercle de 3’000m² en plein air accueille les jeux de l’artiste, acheminés en camion depuis l’Espagne. Melissa Mars, diplômée l’an dernier, a participé à  la conception scénographique du projet pendant ses études en architecture d’intérieur à  la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design). « Nous avons voulu casser la régularité de la plaine de Plainpalais et nous installer en travers du chemin le plus fréquenté, explique-t-elle. La forme du cirque nous a inspirés pour créer cet espace où les gens qui traversent la plaine se retrouvent soudain entourés de jeux. » Un espace hybride entre foire et brocante est ainsi né. La plaine de Plainpalais devient « la place du village » de Genève. L’impressionnant cercle de Gargot de Joc intrigue et attire le regard dans sa disposition à  la fois ouverte et fermée, publique et intime. Chaque jour, jusqu’à  500 enfants scolarisés à  Genève découvriront les joies de cet art ludique et libre. L’association Rivages, qui organise l’événement, estime la capacité du site à  2’000 personnes. L’ambiance s’annonce frénétique!

Artiste itinérant

Joan Rovira se considère comme un amuseur, un voyageur qui accueille les curieux dans son monde fantastique. Depuis vingt ans, il sillonne les routes dans sa camionnette remplie de bric et de broc, de trucs et de joc. « Lors de sa première venue en Suisse dans les années 90, Joan ne savait pas qu’il y aurait une douane à  passer« , raconte Philippe Clerc, coordinateur du projet. « Quand les douaniers ont demandé ce qu’il transportait, il a répondu: des jeux. Mais ce qu’ils ont découvert dans sa camionnette ressemblait plus à  leurs yeux à  un vieux tas de ferraille. »

Habituellement, l’artiste voyage avec trente jeux. Il n’a pas la place pour plus dans son véhicule. De ville en ville, il les présente à  la population. A l’arrière de la camionnette, les jeux sont démontés pour prendre moins de place. A premier abord, on dirait effectivement plus un débarras qu’une ludothèque: épaves de bicyclettes, outils de jardin, matériel de fitness… La magie opère quand les jeux sont reconstitués et qu’ils prennent vie au toucher des petits et grands enfants.

Apprendre à  jouer

L’histoire de Joan Rovira est aussi particulière que son approche de l’art. Alors qu’il était prêt à  entrer dans les ordres religieux il y a une trentaine d’années, l’artiste a tout abandonné pour une femme. Son chemin a alors bifurqué pour toujours. « Au départ, il a créé quelques jeux pour la fête de son village avec des amis. Les autorités des villages voisins ont trouvé l’idée intéressante et lui ont proposé d’en construire davantage« , explique Philippe Clerc. Avec de l’intuition et les objets à  sa disposition, Joan Rovira travaille comme un savant fou. Ses jeux sont des énigmes à  résoudre, des puzzles géants qui engagent l’imaginaire et la créativité. Contrairement aux jeux traditionnels, chaque utilisateur doit trouver sa manière de jouer, sa propre solution. C’est en observant son fils de trois ans plus préoccupé à  jouer avec un emballage cadeau qu’avec le jouet qu’il contenait que l’artiste a eu cette intuition: on peut jouer avec tout, l’imagination est la seule limite.

Links

  • Gargot de Joc « jeux en ville, ville en jeu« du 2 au 15 juin 2014 au centre de la plaine de Plainpalais.