Culture | 08.04.2014

Un peu de « movimento »

Texte de Oriane Makowka | Photos de Ashley Bandade
Le 4 avril, le Cully Jazz Festival a accueilli la chanteuse-compositrice angolaise à la voix de velours le temps d´un concert à guichets fermés. Fado, Jazz, Bossa Nova, sa musique à la croisée des styles et des mondes interpelle et séduit.
  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 1 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 2 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 3 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 4 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 5 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 6 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 7 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 8 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 9 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 10 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 11 / 12

  • Aline Frazao au Cully Jazz Festival le 5 avril

    Photo: - 12 / 12

C’est dans un français timide et charmant qu’Aline Frazao se présente, soucieuse de créer un lien avec le public et de lui faire partager son art. Une générosité qui se mêle à une voix enchanteresse et emmène, tout au long du concert, le public de la scène Next Step dans ses voyages autour du monde.

Malgré une salle comble, le succès n’était pas garanti d’avance pour la chanteuse angolaise: un public plutôt âgé, immobilisé sur des chaises et qui ne comprend pas forcément le portugais, langue dans laquelle elle chante. Mais sa présence sur scène a tôt fait de charmer l’assistance. Avec fraîcheur et simplicité, la jeune femme allie des mélodies entêtantes aux accents de jazz et aux couleurs des tropiques. Sa voix se fait douce ou puissante selon qu’elle évoque l’amour ou l’injustice sociale, avec une sincérité communicative.

Un public enthousiaste
De prime abord hésitant, le public se laisse emporter au fil du concert. Les réactions sont enthousiastes : « une très belle surprise, elle a une voix magnifique et elle est très généreuse », s’exclame une spectatrice ravie. Une autre, tout aussi enchantée : « elle m’a beaucoup impressionné par sa présence sur scène, elle s’exprime sur des thématiques très fortes, touchantes, avec une grande fraîcheur. Elle n’est pas encore blasée. » Un unique regret transparaît: « C’est dommage ces places assises, cette musique donne envie de danser!»

Une poésie engagée
Au-delà du spectacle, Aline communique son amour et son engagement pour son pays, mais aussi un vent de changement, qui ressort dans le titre de son dernier album, Movimento (2013). La complicité partagée avec ses musiciens est palpable et il en ressort une force particulière, tranquille mais déterminée. Le public la rappelle à deux reprises sur scène et entonne avec elle un refrain avant de la laisser partir, comblé. Son invitation au voyage, et à pénétrer dans cet univers particulier a été entendue. Dehors, il pleut mais la soirée fut magnifique.