Sport | 11.02.2014

Jean-Pierre Gauch prend les rênes du FC Fribourg

Texte de Jonas Ruffieux | Photos de Jonas Ruffieux
L'annonce est restée secrète jusqu'au dernier instant : Jean-Pierre Gauch a été élu à  la présidence du Football Club de Fribourg, sous les yeux de Michel Pont, entraîneur-assistant de l'équipe nationale. Au niveau sportif, le club de la capitale vise la remontée, et prévoit de relancer son école de football ainsi qu'un mouvement junior complet.
Selon Jean-Pierre Gauch, «le canton de Fribourg est un canton de footballeurs!»
Photo: Jonas Ruffieux

Lundi, Jean-Pierre Gauch a été officiellement élevé au rang de président du Football Club de Fribourg, à  49 ans. Directeur de la Fondation pour le logement des étudiants Apartis, très actif sur le plan politique (PDC), ou encore président des rencontres internationales folkloriques, l’homme aux multiples casquettes succède à  Christophe Fragnière, à  la tête du club phare de la ville depuis 4 ans. Premier objectif du nouveau président : investir dans la jeunesse en relançant l’école de football.

 

« Le canton de Fribourg est un canton de footballeurs ! », a-t-il scandé. En effet, « les dzodzets » semblent les plus férus de football, à  en regarder le nombre de licenciés par rapport au nombre d’habitants. Et pourtant, rares sont les Fribourgeois qui parviennent à  percer au plus haut niveau. C’est pour remédier à  cette situation que Jean-Pierre Gauch a décidé de tout mettre en oeuvre pour encourager les graines de footballeurs.

 

Redorer le blason des juniors

Actuellement, une vingtaine d’enfants seulement défendent les couleurs du FC Fribourg. Redonner aux jeunes l’envie de jouer à  Saint-Léonard, tel est donc le défi que s’est lancé le nouveau chef des Pingouins, l’animal emblématique du club. « J’aimerais devenir un acteur principal pour le mouvement junior du canton », ajoute-t-il. Et d’évoquer l’idée de créer une collaboration entre les clubs de la capitale fribourgeoise. « L’idée n’est pas de « piquer » des juniors aux autres… Il faut simplement unir nos forces pour être meilleurs! » Après l’école de football, le nouveau président souhaite, dès l’automne prochain, « aligner des équipes dans d’autres catégories d’âges ». Le nouveau président a bien compris sur quoi il fallait miser : « Il faut de la jeunesse pour qu’un club vive.» C’est d’ailleurs pour redorer le blason des juniors du FC Fribourg que le nouvel entraîneur s’est engagé: « C’est mon objectif numéro un ! »

 

Mais le travail ne fait que commencer pour le cinquantenaire : « Il reste encore trois postes importants à  attribuer », selon son propre aveu. « Tant que je n’étais pas formellement élu, je ne pouvais pas aller de l’avant. Mais dès maintenant, je vais effectuer toutes les démarches nécessaires ! », se réjouit-il.

 

Objectif avoué : remonter la pente

« Nous désirons continuer à  jouer les premiers rôles en 1ère ligue, pour ensuite viser la remontée », explique Jean-Pierre Gauch, dont la priorité va, après les jeunes, à  la promotion. Mais pour espérer accéder à  la 1ère ligue promotion [niveau supérieur à  la première ligue, ndlr], « il faut que le terrain soit fertile », exige le président, qui ne veut pas revivre l’aller-retour qu’avait réalisé l’équipe la saison dernière. « Nous allons repartir sur les mêmes bases, tant au niveau du contingent qu’au niveau du budget. » Le duo d’entraîneurs Philippe Perret et Robert Lüthi a vu son contrat renouvelé jusqu’au terme de la saison 2014-2015.

 

Un autre défi que se sont imposé les dirigeants : faire revenir le public au stade Saint-Léonard. « Si les résultats sont convaincants, je suis persuadé que les supporters nous soutiendront, et viendront soutenir leur équipe favorite ! », conclut le nouveau président.

Ähnliche Artikel