11.12.2013

Cuisiner? Une excuse pour inviter!

Texte de Joëlle Misson | Photos de DR
Diane Freymond, ancienne candidate à  Masterchef, l'émission culinaire de TF1, publie un livre de recettes "Les recettes de Diane". Elle y partage son amour pour les produits du terroir et le bon vin.
Photo: DR

En amatrice de chocolat, c’est à  l’intérieur d’une chocolaterie au coin d’une petite ruelle nyonnaise que Diane Freymond, participante de l’édition 2013 de Masterchef, m’a invitée à  la rejoindre. La jeune femme originaire de Duillier (VD), près de Nyon, a élaboré un livre de cuisine, «Les recettes de Diane», sorti aux éditions General Media le 27 novembre.

Ce qui est certain, c’est que depuis son éviction de l’émission culinaire de TF1 en mai dernier, Diane Freymond n’a pas chômé. Deux mois et demi pour créer, parfaire et publier un livre, c’est rapide. Mais réaliser un recueil de recettes, c’est autre chose que de les cuisiner. «J’avais l’idée du livre en tête depuis longtemps, mais avant Masterchef, je me disais: qui suis-je pour sortir un livre de recettes?» Revenue de Masterchef, la Suissesse se présente devant son éditeur avec ses quelques idées, et met en avant sa participation à  l’émission télévisée et le fait qu’elle ait été la première Hélvète à  participer. Après l’approbation du projet par l’entreprise d’édition, Diane débute le processus de création: elle réfléchit aux ingrédients qui se marient, effectue des tests… «Puis l’inspiration vient, de tout et de rien: quelque chose de goûté au restaurant, une image, un souvenir…». «Les recettes de Diane» sont le résultat de l’amour de la jeune femme pour la bonne nourriture, et de sa créativité.

Le concept est simple: 14 ingrédients, du boeuf de Simmental à  la figue en passant par le safran de Mund, déclinés en trois recettes. Pour chacune d’elle, un accompagnement de vin est proposé. La présentation aussi est travaillée: de très beaux clichés, et une pagination à  la couleur de chaque aliment. Et surtout, pas besoin d’aller au bout du monde ou en magasins spécialisés, Diane s’est concentrée sur les produits du terroir: «ce sont des aliments avec lesquels j’ai grandi et qui sont cultivés ici. Il est donc facile de se les procurer.»

 

La cuisine: une passion héritée

Passer du marketing digital, son ancien travail, à  la restauration, c’est ce qu’on appelle une reconversion professionnelle. Volontaire? Pas tout à  fait, mais «la cuisine a toujours été quelque chose d’important pour moi», se souvient Diane. Petite, elle voulait même suivre les cours de l’Ecole hôtelière: «la cuisine, le service et les restaurants m’attiraient beaucoup.» Elle découvre le marketing digital et se lance dans cette voie «avec la cuisine toujours dans un coin de ma tête». Habituée à  «bien manger», Diane prend des cours de cuisine mais ne les met pas en pratique. Jusqu’à  sa rencontre avec un certain Jérôme, avec qui elle se lance de manière plus assidue, mais aussi plus détendue, dans l’art culinaire: «on mettait un peu de côté la recette pour réaliser des tests et on invitait des amis juste pour le plaisir de leur cuisiner des bons plats.» «J’ai toujours dit que je ferai quelque chose dans la cuisine, Masterchef a été l’élément déclencheur.»

«Née avec le palais», Diane apprécie durant toute son enfance les bons petits plats de sa maman et la découverte des accords mets et vins enseignés par son papa lui inculque la passion de la cuisine. «Cuisine, partage et gourmandises», le slogan apposé sur son livre de recettes, résume bien le rapport de Diane à  l’art culinaire: la bonne cuisine – «même si c’est un peu cliché» – est faite avec amour. Cuisine rime avec partage: «c’est une excuse pour rassembler les gens à  table. Je cuisine peu uniquement pour moi.» Et gourmandises, «puisqu’il faut bien terminer avec un bon dessert.»

Actuellement, Diane est bien occupée à  la promotion de son livre de recettes. Mais elle se consacre également à  100% à  sa passion pour la cuisine: invitée au Salon Goûts et Terroir le premier week-end de décembre, chef à  domicile, elle donne aussi des cours culinaires pour enfants: «non seulement ils apprennent mais ils adorent mettre la main à  la pâte». Création de recettes, rencontres avec des chefs – «mais ça, c’est pour pour mon plaisir personnel» – Diane a quelques projets en préparation, tenus secrets, pour l’année prochaine. «Beaucoup de rêves se sont réalisés cette année. Je pense à  l’avenir mais je suis encore encore sur mon petit nuage, en train de réaliser ce qui vient de m’arriver.»