Culture | 19.11.2013

« Inside WikiLeaks » retiré du marché suisse romand

Inside WikiLeaks - The Fifth Estate ne sortira pas en salles romandes. En cause: son très mauvais démarrage aux Etats-Unis, ainsi que dans le monde.
Le problème, c'est qu'aucun nom connu ne gravite autour de Inside Wikileaks - The fifth Estate.
Photo: © Constantin Film Verleih

Le Cinquième Pouvoir – Inside WikiLeaks (The Fifth Estate), dont la sortie était initialement prévue le 4 décembre, ne sortira pas en Suisse Romande. Pour cause, le film a connu un très mauvais démarrage aux Etats-Unis, où il est sorti en salles le 18 octobre, ainsi que des résultats mondiaux décevants.

 

Débâcle économique

Pour «limiter la casse» et «ne pas y perdre trop de plumes», le service en charge de diffuser le long-métrage en Suisse romande, Ascot Elite Entertainment Group, renonce à  sortir le film en salles romandes. Cela malgré le fait que la bande-annonce semble plaire et que les premières critiques de la presse aient été très positives.

Mais, économiquement parlant, la démarche est plus que compréhensible. Le film a généré, le premier week-end de sa sortie, 1.6 millions de dollars pour une projection dans 1700 salles. Une «débâcle économique», commente Charles-Antoine Courcoux, maître d’enseignement et de recherche au sein de la section d’histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne.

 

Manque de stars

Peut-on y voir un manque de recul par rapport au sujet du film, alors que le cinéma se penche de plus en plus souvent et rapidement sur des faits de société contemporains? Pas pour Charles-Antoine Courcoux qui cite des exemples comme The Social Network, de David Fincher, également centré sur un sujet d’actualité, mais qui a fait un carton. «Si l’industrie savait pourquoi un film fonctionne plutôt qu’un autre, elle ne produirait plus que des succès». Pour l’historien du cinéma, spécialisé dans le marché américain, la question qui se pose dans le cas présent touche moins le sujet du long-métrage que l’absence de «noms» qui l’entoure : ni les acteurs ni le réalisateur ne sont connus. «La « star » du film, en l’occurrence, c’est son sujet. Or cela n’a pas suffi », conclut-t-il.

 

Le film sera toutefois à  l’affiche du cinéma Ciné17 à  Genève à  raison de une à  deux projections par jour.