Culture | 08.08.2013

Estivale Open Air 2013: les clefs du succès

Du 31 juillet au 3 août, Estavayer-Le-Lac a accueilli la 23ème édition de l'Estivale Open Air. Grâce à  une programmation éclectique et qualitative, les goûts de chacun ont été contentés, sous un soleil radieux.
77 Bombay Street déplace les foules! Sim's, un rap énergique et communicatif Kyasma a su étonner par sa dualité Rock-Symphonique. Photos: © Vincent Allemandet

Le temps de quatre jours, les deux scènes bordant le lac de Neuchâtel ont accueilli une vingtaine de concerts offrant un véritable éventail de sonorités aux festivaliers. Qu’ils soient de notoriété mondiale ou cantonale, débutant sur scène ou faisant partie des meubles, chacun des artistes présents a su donner le meilleur de son talent et offrir d’intenses moments aux spectateurs. Le seul regret? Que cela ne dure pas plus longtemps.

 

Un lieu et des groupes pour tous

Qu’ils soient novice comme Murielle, maman de deux jeunes adultes venue « pour voir mon Garou. D’habitude je ne vais pas aux concerts mais là  c’était obligé » ou Léo « presque  » majeur ici pour  « kiffer Puggy », chacun oscille la tête en rythme avec le même plaisir. Et c’est là  le secret d’une programmation de qualité: panacher les styles, oser des groupes plus ou moins connus et ne pas bouder son plaisir.

 

Entre têtes d’affiche…

Des grands noms de la musique se sont succédés sur scène, qu’ils soient acteurs majeurs de la chanson française comme Garou, la nouvelle voix du blues alias Alex Hepburn, ou les enfants du pays devenus stars à  l’instar de 77 Bombay Street et bien d’autres encore (Crystal Fighters, Eiffel…), tous ont placé la barre très haut. Le show était au rendez-vous chaque soir pour le plus grand bonheur des spectateurs.

 

…Et scène montante

Que serait un festival sans le plaisir de découvrir de nouveaux groupes en pleine ascension, de se laisser porter et surprendre par de nouvelles sonorités ? A ce jeu-là , Kyasma a su étonner par sa dualité Rock-Symphonique et Sim’s par un rap énergique et communicatif. La scène musicale suisse a de beaux jours devant elle.

 

Au terme de ces 4 jours, à  l’heure du bilan, nous ne pouvons que saluer toutes les performances qui nous ont été offertes. Les artistes nous ont livré leurs univers aussi variés que fouillés et c’est avec impatience que nous attendons la 24ème édition de l’Estivale Open Air.