Culture | 24.05.2013

Fenêtres, la lumière de l’Hermitage

Du 25 janvier au 20 mai, la Fondation de l'Hermitage proposait de découvrir une exposition dédiée à  la fenêtre. Depuis le 15ème siècle et jusqu'à  nos jours, les artistes utilisent la fenêtre pour illustrer le passage dans un autre univers.
"Fenêtres", une visite qui nous fait voyager dans un monde différent au travers de chacune des Š“uvres exposées.
Photo: Capture d'écran fondation-hermitage.ch «Ida en lisant à  la lumière du soleil», de Vilhelm Hammershoi. Collection privée

Au premier étage de la Fondation, des dessins sont exposés: de simples traits noirs sur fonds blancs. Ils illustrent le travail en amont des tableaux. Les jeux de lumière et l’illusion d’être face à  une photo lorsqu’on admire certaines oeuvres cachent en fait une base de lignes directrices, de points de fuite, un travail de précision impressionnant, nécessaire à  leur réalisation et à  l’atteinte de cette perfection.

 

Le génie derrière le crayon

Pour illustrer le génie derrière le coup de crayon, il faut observer l’Š«uvre de Johann Erdmann Hummel, Intérieur (1820, plume, encre noire et grise, lavis gris, trait d’encadrement noir). Le dessin d’une pièce éclairée par la lumière extérieure entrant par les fenêtres: un jeu de lumière impressionnant et une précision des traits époustouflante. Une table, une chaise, une armoire et quelques autres objets occupent la pièce. Mais ce qui capte le regard, c’est la manière dont la lumière se reflète sur eux: l’illusion de la lumière du soleil qui pénètre dans la pièce est complète et fascinante.

 

Le soleil de l’exposition

Parmi toutes les magnifiques Š«uvres exposées, le tableau de Vilhelm Hammershøi Ida lisant à  la lumière du soleil (vers 1900, huile sur toile), transmet l’illusion impressionnante de la lumière solaire. Située dans la section ayant pour thématique À la fenêtre, cette toile éclipsait, par son réalisme et sa captivante beauté, toutes les autres Š«uvres autour d’elle. Comment ne pas passer des heures à  contempler cette femme en train de lire dans une chambre blanche, éclairée par la simple lumière du soleil.

 

Le thème de la fenêtre renvoie instantanément au monde extérieur: le visiteur s’attend à  découvrir des jeux de lumière dans des Š«uvres pourvues d’un réalisme unique, comme un trou dans le tableau qui ouvrirait sur le monde. Un pari gagné pour Vilhelm Hammershoi, qui a réussi à  créer le parfait semblant de la lumière du soleil au travers de sa toile.

 

Un retour à  la technologie

Au sous-sol sont exposées des Š«uvres réalisées grâce à  des moyens technologiques actuels. Des tirages photographiques, des vidéos en couleur ou encore des épreuves gélatino-argentique révèlent une autre manière d’interpréter artistiquement la fenêtre.

 

Une exposition magnifiquement réussie pour la Fondation de l’Hermitage. Une visite qui nous fait voyager dans un monde différent, au travers de chacune des Š«uvres exposées.