Culture | 25.04.2013

L’Orient virtuel

Texte de Joëlle Misson
Parce qu'il n y pas que le cinéma qui fait de l'oriental, mais aussi les jeux vidéos.

Toujours dans le cadre du Festival International du Film Oriental de Genève, le chroniqueur Yann Rieder s’est interéressé à d’autres supports que les grands écrans! Parce qu’il n y pas que le cinéma qui fait de l’oriental, mais aussi des séries, des docus, des musiciens… et des jeux vidéos.

Alors que l’Orient est à l’honneur dans plusieurs salles de cinéma de Romandie et d’ailleurs, il surgit dans notre vie de toutes parts. Qui ne connaît pas les Mille et Une Nuits, ou n’a jamais vu le dessin animé Disney Aladdin? Ou alors, qui n’a pas essayé de frotter une vieille lampe à huile provenant du grenier de sa grand-mère en espérant, peut-être, en voir sortir un génie?

À tes dix ans, tu te prenais pour un croisé ou une sultane? Et L’âme du vin de Baudelaire résonne étrangement à tes oreilles comme certains vers de Abu Nuwas, poète licencieux arabo-persan.

Aujourd’hui encore, tu mets ton sarouel en été, parce que ça fait un peu bobo. Mais surtout, parce que c’est confortable. Et tu peux prétendre l’avoir ramené de tes dernières vacances au Caire.

Yann Rieder nous parle un peu de ces jeux vidéos qui savent réutiliser l’engouement des gens pour tout ce qui est orientalisé…

Podcast: Yann Rieder (Fréquence Banane)
Texte: Aurélie Hofer (Fréquence Banane)
Photo: extrait du jeu vidéo Assassin’s creed.