16.03.2013

Agir maintenant

Donner aux jeunes la possibilité de s'engager pour une cause qui leur tient à  coeur, c'est le but de la journée actNow, qui a eu lieu le 16 mars à  l'Université de Lausanne. Tink.ch rapporte, heure par heure, le contenu de cette journée intensive.
Les participants rassemblés dans l'auditoire pour le mot de bienvenue. Tour de table avec des CHANGEmakers qui racontent leurs expériences. Présentation du Marché des Actions. Photos: © Joëlle Misson

9:00. Des jeunes commencent à  arriver dans le bâtiment de l’Anthropole, à  l’Université de Lausanne. Ce n’est pas pour étudier qu’ils sont venus mais pour autre chose qui a tout autant d’importance: apprendre à  s’engager.

 

 

9:30. Les participants, pour la plupart étudiants à  Lausanne ou Genève, sont invités dans l’auditoire pour le mot de bienvenue. Un petit aperçu de ce qui les attend aujourd’hui et une brève présentation d’euforia, l’organisation mère d’actNow!. «Tout a débuté avec une bouteille», commence Jéronimò, le fondateur. A ce stade-là , on se demande bien de quelle cuite a émergé euforia. Mais nous finissons par comprendre que, lassés de refaire le monde autour d’une table de bar, lui et ses amis ont décidé d’agir concrètement en créant euforia et en donnant la possibilité à  de nombreux jeunes de s’investir pour des causes durables.

 

 

10:15. Il est l’heure d’aller à  la rencontre de ceux qui ont mis la main à  la pâte, ou le pied dans le plat. Des jeunes CHANGEMakers, ou des gens qui s’engagent activement dans une association ou une ONG. L’association euforia a également à  son actif un réseau DE CHANGEmakers, sensé faciliter le contact et la création de ponts relationnels. Aujourd’hui, des représentants d’associations ou d’organisations sociales, environnementales ou éducatives sont présents. Du plus connu d’entre eux, comme Amnesty International, jusqu’aux découvertes comme OneAction en passant par euforia bien sûr, WDCL, Unipoly ou le Zelig, il y en a pour tous les goûts.

 

 

11h15. Après une petite pause, histoire de s’aérer les idées, il est temps de se remettre en action. Chaque participant s’est inscrit au préalable pour participer à  un atelier: Amnesty International, UniPoly, CFF Railfair Prévention, Guérilla Jardinière, Eau’tour du Léman, LGBT Youth Suisse. «Dommage que les ateliers se déroulent tous en même temps», regrette Caroline, une participante. «D’autres m’auraient aussi intéressée.»

 

 

12h45. Pause de midi bien méritée. Au menu: uniquement des produits biologiques et locaux, récoltés par UniPoly, association pour le développement durable de l’UNIL et de l’EPFL.

 

 

13h45. Déjà  temps de se remettre en route. Le Marché des Actions propose une vue interactive sur différentes associations et ONG. La possibilité pour les participants de discuter avec ces acteurs de changements et de, pourquoi pas, envisager de s’engager avec l’un d’entre eux.

 

 

14h45. Avant de reprendre, tous les participants sont invités à  sortir du bâtiment pour s’aérer les neurones grâce à  un petit exercice physique et ludique. Puis les deuxièmes ateliers de la journée démarrent. Cette fois, The Business Machine, le Point d’eau, OneAction, Service civil international, euforia, Jeunesse en action et Bénévolat Vaud présentent leurs activités, et proposent aux participants un exercice pratique.

 

 

16h45. Tous les participants sont maintenant divisés en groupe à  différentes tables et commencent un brainstorming autour des différentes questions posées par les organisateurs: quelle serait ta société idéale? Comment y parviendrais-tu? Quelles seraient tes solutions?

 

Puis il est temps de revenir à  quelque chose d’un peu plus ludique. Les groupes, inchangés, se mettent à  la course. Dehors, ils  écrivent sur un post-it les mots qui leur viennent à  l’esprit. Puis ils doivent courir et les poser dans un petit bol à  500 mètres. Le groupe qui comptabilise le plus de post-it gagne une bouteille de vin.

 

Plus de 90 post-it sont comptés pour l’un des groupes, qui généreux, partage sa bouteille avec les autres participants lors du repas du soir.

 

 

20h15. Enfin un repas bien mérité. Toujours composé de produits bio, le buffet présente différentes sortes de risotto: aux champignons, safran légumes entre autres.

 

 

21h30. Les participants se rendent dans le nouveau Zélig de l’UNIL pour faire la fête et se détendre avec de la bonne musique mixée par deux jeunes talentueux DJ d’euforia. Tous ces CHANGEmakers discutent de leur journée chargée et d’autres choses qui resteront secrètes…

 

 


 

 

Un CHANGEmaker c’est quoi?

Comme son nom l’indique, un CHANGEmaker est simplement un acteur de changement, un personne qui ose et qui se donne pour faire bouger les causes qui lui tiennent à  coeur. euforia a mis en place le réseau de CHANGEmakers qui permet à  plein de jeunes dans le monde d’entrer en contact, de partager leurs expériences et leurs ressources. En fait, un CHANGEmaker, c’est toi!

Ähnliche Artikel