27.11.2012

Controversé

Texte de Aurélie Vervatidis | Photos de TF1
Pascal Soetens, plus connu comme «Le Grand Frère» de TF1, était de passage à  Lausanne le 31 octobre. Il a, entre autres activités et rencontres, animé une conférence-débat publique autour du thème «Mieux communiquer entre générations». Retour sur une émission controversée...
"Il s'agit plutôt de s'interroger sur cette émission facile d'accès, mais qui paraît définitivement discutable."
Photo: TF1

On ne peut le nier, Pascal Soetens dégage un certain charisme et les médias l’ont vite compris. Après «vingt ans de terrain» comme il le souligne, l’animateur et éducateur s’est vu projeté sous les feux de la rampe suite au démarrage de l’émission «Le Grand Frère» sur TF1. Une émission forte en émotions, qui permet à  Pascal de transmettre ses propres valeurs grâce à  la télévision.

 

Pourtant, le 13 octobre, « Le Grand Frère » a claqué la porte de TF1. En cause: la trop faible densité de ses émissions diffusées sur la chaîne entre 2011 et 2013 (6 seulement en tout). Il n’abandonne cependant pas le concept du « Grand Frère » mais espère trouver un autre canal qui l’accueille. L’occasion de revenir sur cette émission dont le dernier épisode, sur TF1 en tout cas, a été diffusé le 28 août.

 

Soutenir les jeunes…

Invité dans le cadre de la campagne éducative «Moi & les autres», initiée par la ville de Lausanne, Pascal Soetens est venu livrer sa perception des relations intergénérationnelles, thématique retenue comme axe de réflexion et d’action pour la campagne.

 

Pascal Soetens n’est «pas là  pour juger mais pour soutenir les jeunes», comme expliqué lors de la conférence-débat. Il exprime son respect pour ceux-ci et confère un sentiment d’ordre et de sécurité dans tout son discours. Il est vrai que par ses actions télévisuelles, l’éducateur/animateur tente d’inculquer certaines valeurs aux jeunes qui se trouvent en situation difficile, de leur fixer un cadre, des règles de vie et des limites. Tout en faisant preuve d’empathie et d’intelligence émotionnelle.

 

Mais comment?

Les méthodes de Pascal «Le Grand Frère» peuvent donc séduire, ou pas, mais là  n’est finalement pas la question. Il s’agit plutôt de s’interroger sur cette émission facile d’accès, mais qui paraît définitivement discutable.

TF1 décrit les personnes qui y apparaissent avec un vocabulaire qui laisse à  réfléchir, comme «des jeunes difficiles» ou «des familles en perdition». Quelle place cela laisse-t-il aux ressources individuelles des uns et des autres? Ainsi stigmatisés dès le départ, le spectateur est-il capable de voir autre chose, au delà  de ces préjugés?

 

De bonnes valeurs peut-être mal utilisées

D’autre part, les valeurs véhiculées par l’émission, telles que le respect de soi et des autres, la communication ou la confiance en soi parlent évidemment à  un large public. Mais sont-elles suffisamment discutées? Il semble plutôt que ces valeurs soient imposées et qu’elles visent à  être inculquées sans autres discussions, telles des vérités absolues. Le savoir d’un individu semble alors primer sur celui des autres, de façon hiérarchique. Conférant ainsi un certain pouvoir au «Grand Frère».

Une approche où l’échange des savoirs s’effectuerait de manière plus horizontale et où les relations s’instaureraient à  travers la reconnaissance des compétences et des ressources de chacun pourrait ainsi sembler plus pertinente.

 

Pascal souhaite amener son soutien aux jeunes, comprendre leurs besoins, les réconcilier avec les autres. Il écoute aussi les parents, mais pour finir, ce sont bien ses «réponses» qui priment. Le contexte social ou l’environnement du jeune ne semblent pas non plus abordés dans toute leur complexité. Là  n’est peut-être pas le sujet me direz-vous, car les épisodes sont courts et ne le permettent pas. Par ailleurs, l’objectif d’audimat ne serait peut-être pas non plus atteint: mais quel est alors le réel but de cette émission? Un mélange de sensations fortes, d’espoir, de curiosité, de logiques de marché ?

 


Info

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de cet article.

Ähnliche Artikel