22.10.2012

Un espace unique

C'est une première à  Genève: un espace dédié à  la fois à  la coiffure, taille de barbe, vente de fripes et de vinyles vient d'ouvrir dans le quartier de Plainpalais. Un endroit qui vaut le détour.
Marco Marchetta a voulu rassembler plusieurs activités dans le même lieu. A l'intérieur de la boutique, les fringues au mur côtoient l'espace coiffure. Photos: Andrea Machalova

«Je voulais rassembler plusieurs activités dans le même lieu, pour que le client puisse à  la fois venir se faire une coupe et repartir avec une veste, un disque ou un bracelet», raconte Marco Marchetta, qui a inauguré, le 13 octobre, barbier Wood, un concept unique à  Genève. En plus de proposer des coupes de cheveux et de barbes, le commerçant vend également de la fripe, des bijoux et des vinyles. Rien ne rappelle les salons de coiffures traditionnels; ici, tout est vintage. A l’entrée du salon sont exposés les vêtements: des sacs à  dos pendus aux murs, des manteaux sur des présentoirs, des chaussures, des bijoux, des chapeaux. Dans la partie arrière de la boutique, séparée de l’entrée par quelques marches, se trouve l’espace consacré à  la coiffure. Fauteuils en cuir, coiffeuses, tout le mobilier apporte une touche rétro qui donne tout son charme à  ce lieu.

 

Un emplacement stratégique

La situation de la boutique dans le quartier de Plainpalais n’est pas anodine: «Cela faisait longtemps que je cherchais une arcade qui convienne à  ce concept. Ici on est proche de la rue des Bains avec ses galeries d’art, de la plaine de Plainpalais et son marché aux puces, des bistrots et des étudiants», confie le propriétaire du lieu. C’est donc une clientèle relativement jeune, des bobos et des artistes qu’espère attirer Marco, qui n’en est pas à  son premier salon.

 

Il l’a dans le sang

«Cela fait plus de 20 ans que je suis dans le métier, confie-t-il. J’ai commencé par balayer les cheveux dans le salon de mon père. Je suis d’une famille italienne, je voulais continuer dans la tradition.» Après un apprentissage de cinq ans, il a ouvert le MC Salon, situé sur le Quai de Seujet. Il y organisait des expositions et des défilés de mode afin de faire connaître de nouveaux artistes genevois.

 

Mais la coiffure n’a pas toujours été son unique passion. Pendant ses jeunes années, alors qu’il vivait dans différents squats à  Genève, Marco a créé l’association «Bout du monde» et ouvert un bar pour promouvoir les DJs genevois. Déjà  à  l’époque, il avait essayé de mettre en place le concept de Wood: «Les gens pouvaient venir se faire coiffer de 18h à  2h pendant qu’un DJ passait de la musique. Mais je pense que le concept était trop précurseur et faute d’avoir pu obtenir les autorisations, l’endroit a dû fermer.»

 

Plein d’idées pour la suite

Même si Marco se dit «absolument satisfait» de l’espace qu’il a créé, sa tête bouillonne déjà  de nouvelles idées: «Au début, on voulait également faire un café, proposer des pâtisseries italiennes… pourquoi pas investir l’arcade d’à  côté. Un autre projet serait de faire venir un tatoueur, mais ce n’est pas pour tout de suite

Wood est donc un endroit aux multiples facettes qui vaut le détour rien que pour le charme des lieux et de son propriétaire. Bon à  savoir: des prix spéciaux sont proposés aux étudiants.

 

 


Info

La boutique de Marco Marchetta est située au 4 de la rue Bergalonne à  Genève.

 

Ähnliche Artikel