23.10.2012

Twitter & co.

Notre génération s'est maintenant familiarisée avec les nouveaux réseaux sociaux. Mais comment peut-on réellement, en tant que journaliste, les utiliser à  bon escient? Dans un atelier intitulé «journalisme online» Konrad Weber et Julian Schmidli ont apporté des éléments de réponse.
Comment utiliser intelligemment les nouveaux réseaux sociaux?
Photo: Manuel Lopez

Il y plusieurs de raisons de douter de l’authenticité des divers profils mis en ligne sur les réseaux sociaux, comme sur Twitter par exemple. Le profil Twitter @ChrMoergeli est celui du vrai conseiller national, Christoph Mörgeli. Mais le profil intitulé @real_moergeli pas forcément. Cela pousse donc les journalistes à  aller guigner sur la page d’accueil de Mörgeli ou même à  aller voir le site du Parlement pour être sûr d’avoir les informations exactes. N’importe quel follower peut poster des tweets ou des photos, mais certains éléments de contenu ou le nombre de contributions peuvent donner quelques indications quant à  l’authenticité du compte.

 

Une photo peut en cacher une autre

En tant que journalistes, comment vérifier l’authenticité de photos ou vidéos sur internet? Konrad et Julian ont révélé certaines astuces aux participants. Exemple: lorsqu’on télécharge une photo, les métadonnées contenant la date, l’heure et parfois même le lieu, peuvent être une référence et permettre de vérifier l’authenticité de la photo. Pour ceux qui connaissent l’endroit, il est possible d’aller ensuite sur Google Maps et Google Street afin de vérifier les informations données sur les photos ou vidéos.

 

Filtrer les informations

Pour revenir à  Twitter: Konrad et Julian ont été d’accord sur le fait qu’il est impératif de maîtriser les fonctions principales des retweet, hashtags (#) et mentions. Les «listes» contenant un mot-clé sont utiles pour faire des recherches sur un thème précis ou encore pour des utilisations de grande envergure. Les listes fermées présentent un grand avantage lors d’une recherche discrète ou secrète. Le filtre s’avère aussi très important pour des cas particuliers. Dans le cas de l’attentat de Breivik, Konrad a filtré les mots-clés dans la langue originale afin d’éviter les rumeurs qui circulent sur le net. Les «leaders» de ces réseaux sociaux jouent également un rôle capital. Les informations transmises par les retweets peuvent circuler à  une vitesse époustouflante et informer toute la communauté en un rien de temps.

 

Un succès!

Ces ateliers dans le cadre des Journées Médias Jeunesse ont eu beaucoup de succès auprès des jeunes journalistes. L’un des participants, Hannes, a d’ailleurs trouvé ces journées très instructives. Il y a trouvé exactement ce qu’il désire faire plus tard. Le point de vue de ces experts ainsi que l’opportunité de poser des questions lui ont été particulièrement précieux. Sharon a trouvé l’introduction sur la mise en place des infographiques très intéressante. Les futurs sujets d’article sont nombreux à  partir de ces données. En apprendre comment identifier la véracité d’un article lui sera plus qu’utile.

 

Ähnliche Artikel