08.10.2012

Slammer contre les préjugés

Texte de Céline Perroud
«Je suis carré, gris délavé, électronique, made in China, lorsqu'elle me grimpe, je sonne, je suis le malheureux pèse-personne". Comme le dit si bien l'un des talentueux apprentis slameurs d'ABA, l'Association Boulimie Anorexie basée à  Lausanne, si le pèse-personne est malheureux, la personne qui doit grimper dessus n'arbore certainement pas un franc sourire non plus.
L'association ABA propose des prestations de soutien, d'écoute et d'orientation aux personnes atteintes de boulimie et d'anorexie. Image: femmeactuelle.fr

Cette épreuve peut même se révéler être un véritable cauchemar pour certaines personnes, particulièrement pour celles atteintes d’anorexie ou de boulimie. ABA est une association lausannoise qui propose des prestations de soutien, d’écoute et d’orientation aux personnes atteintes de boulimie et d’anorexie. Elle célèbre ses vingt ans cette année et, à  cette occasion donne la parole aux personnes touchées par le sujet, de près ou de loin. Depuis février 2012, neuf personnes intéressées ou concernées par les troubles du comportement alimentaire se sont consacrées à  l’écriture de slams, puisant leur inspiration dans ces maladies à  premier abord difficiles à  cerner.

 

Le slam, apparu dans les années 80 à  Chicago, est un mouvement artistique qui vise à  rendre la poésie accessible au plus grand nombre. L’art du slam est avant tout de jouer avec les mots, de les faire rimer, afin d’exprimer son ressenti. Grand Corps Malade ou encore le trio parisien Uppercut s’inscrivent parmi les plus grands slameurs de notre temps.

 

Chaque membre du groupe formé par l’association ABA, baptisé  «Mot à  Maux», a créé un slam, soit a capella soit en chanson. Ces 9 slams sont réunis dans un CD intitulé «Bouche à  Oreille». Les membres du groupe ont par ailleurs été aidés par Narcisse, slameur réputé, qui s’est entouré de musiciens pour créer la musique de fond.

 

Les apprentis slameurs abordent l’anorexie et la boulimie d’une manière très originale. A titre d’exemple, l’un des slams est présenté sous la forme d’un journal intime, un autre est raconté en référence à  un conte, la boulimie étant représentée par le loup du Petit Chaperon Rouge. Ces jeunes slameurs réalisent l’exploit de décrire ces maladies avec une légèreté tout à  fait bien placée. Mêlant humour, réalisme, émotion, leurs créations sont un réel plaisir à  écouter. Bien que ces maladies soient connues du grand public, leurs causes et les réelles conséquences sur le quotidien des personnes concernées le sont beaucoup moins. Une bonne manière donc de casser les préjugés et aussi de mettre en évidence qu’il est possible de s’en sortir.

 

Si le projet vous a mis l’eau à  la bouche, le CD «Bouche à  Oreille» est d’ores et déjà  disponible auprès de l’association ABA basée à  Lausanne (à  laquelle seront reversés les bénéfices) ou encore sur ITunes Store et Amazon.

 

Ähnliche Artikel