30.10.2012

Noël en octobre

Texte de Lauriane Constanty | Photos de Mélodie Moser
L'automne à  peine arrivé, la première neige de saison est fraîchement tombée ce week-end et pourtant, il souffle déjà  un vent hivernal dans les grandes surfaces: guirlandes, étoiles et boules de Noël sont déjà  sorties des cartons. Le décor est planté: cette année encore, c'est Noël en octobre!
La frénésie de Noël arrive, l'automne à  peine débuté.
Photo: Mélodie Moser

C’est une frénésie avant l’heure qui se propage dans les rayons: entre pains d’épices, angelots et guirlandes: une décoration digne des grands froids de décembre. Mais en automne, c’est une fièvre acheteuse qui se répand dans les magasins.

 

Une envie affolante de pousser le consommateur à  croire en la magie de Noël, alors que le froid n’a pas encore envahi nos ruelles, que les bougies n’illuminent pas nos soirées et que le parfum de cannelle et de biscuits n’émoustille pas encore nos papilles. A peine avons-nous le temps de sortir les premières écharpes et de profiter de l’automne que les grandes surfaces étalent déjà  sous nos yeux étoiles, guirlandes et boules de Noël, reflets d’une maigre tentative pour projeter le client dans l’ambiance hivernale. La couleur rouge et or de saison se teinte maintenant de blanc et d’argent et les feuilles d’automne sont balayées par la neige artificielle qui saupoudre les rayons. Une opération marketing qui agace plus d’un client et, dans cette atmosphère de Noël précoce, il souffle comme un vent d’amertume.

 

Mais tant qu’il y aura des clients pour rêver d’une ambiance floconneuse avant l’heure, ce n’est pas le père Noël qui prendra ses vacances en automne. Et si cela permet de faire ses courses en toute quiétude, sans toute la frénésie et le stress qui entourent les derniers jours avant Noël, on peut s’attendre à  ce que certains clients se plaisent à  flâner entre les rayons de décorations. Et à  trop voir paillettes et guirlandes étalées sous nos yeux, plus d’un consommateur risque de craquer avant l’heure.

 

Alors tant pis si la magie hivernale s’effrite dans la chaleur automnale et si le froid de décembre ne s’est pas encore installé. Bien dommage! Car ces magasins cassent l’étincelle de magie qui n’attend que de se réveiller lorsque l’hiver aura définitivement pointé le bout de son nez. Finalement, on peut se demander: à  quand les décorations de Noël dès le mois de juin?

 

Ähnliche Artikel