11.10.2012

Imp!act 2012: c’est parti!

Texte de Juliette Ivanez
Plus de 40 jeunes ont répondu à  l'appel de l'association Euforia. Cette dernière organise en ce moment à  Genève la 5ème édition de « Imp!act », le forum pour les jeunes désireux de lancer leur projet dans le domaine de l'entrepreneuriat social.
"Le rôle des jeunes et de leur engagement est aussi de remettre en cause la légalité." (Florian Irminger, co-fondateur de l'association Stop Suicide, lors de la conférence d'ouverture) Nina, à  droite en rouge, a ensuite rejoint les participants pour une séance de brainstorming qui se voulait dynamique et motivante. Photos: Anne-Claire Adet

Hier soir, les participants ont pris leurs quartiers dans le hall de Uni-Mail pour une soirée de brainstorming. Nous avons rencontré Nina, 22 ans, étudiante en 4ème année de médecine et future «changemaker».

 

 

Comment as-tu entendu parler d’Imp!act?

J’ai simplement reçu sur ma messagerie de l’uni un mail m’invitant à  participer. J’ai regardé vite fait, puis je me suis dit que ça avait l’air très intéressant! Depuis quelques temps, je cherche à  agir plus et à  lancer mon projet; pour cela, je cherche des gens qui peuvent m’aider.

 

Certains jeunes viennent ici sans idée concrète de projet, d’abord par curiosité de découvrir en quoi l’évènement consiste. Mais toi, tu es déjà  très impliquée dans une réalisation; peux-tu nous en dire un peu plus?

C’est vrai que j’ai déjà  un projet, mais je reste toujours ouverte pour découvrir d’autres projets ou même ajouter de nouvelles idées au mien. Le projet auquel je participe est déjà  actif mondialement. Il est basé sur la religion bahá’ie, dont le concept est de prôner l’unité de l’humanité. Concrètement, le projet consiste à  réunir dans des quartiers des groupes de préadolescents, dans le but de les aider à  développer certaines qualités et à  trouver leur chemin. Par la suite, ils appliquent ces qualités dans le cadre de projets de service, qui se font dans les communautés locales (par exemple, visiter des EMS et créer des liens entre les jeunes et les personnes âgées). Ils peuvent aussi participer à  des récoltes de fonds pour des ONG; tout cela dans le but de sensibiliser la société. La finalité de ce projet est de responsabiliser les jeunes pour qu’une fois adultes, ils arrivent à  s’impliquer dans leur domaine d’intérêt pour améliorer la société.

 

Comment es-tu toi-même impliquée dans ce projet?

J’ai commencé par suivre une classe d’enfants, jusque dans leur préadolescence. Maintenant j’aimerais lancer le même projet à  Genève mais de manière encore plus intense, et je cherche des gens pour m’aider à  le diffuser.

 

Que penses-tu qu’Imp!act peut t’apporter concernant le développement de ton projet?

Je pense rencontrer ici des gens impliqués dans d’autres projets, ce qui serait très intéressant. Je souhaite aussi trouver des personnes avec des idées pour améliorer encore le projet existant. Je suis très ouverte à  toutes les suggestions. J’espère rencontrer des gens qui vont s’impliquer et m’aider à  réaliser encore plus mon projet.

 

Peux-tu tu exprimer en deux mots ton attente principale par rapport à  Imp!act?

Encouragement et durabilité des projets!

 

 


Info

Tink.ch sera présent à  Imp!act toute la durée de l’évènement, jusqu’à  dimanche. Vous pourrez suivre en direct les articles de nos reporters.

Ähnliche Artikel