09.10.2012

Clichés irlandais

«It's a great place to live in». Qu'ils soient jeunes ou moins jeunes, quand je demande aux habitants de Dublin ce qu'ils pensent de leur ville, cette phrase revient à  chaque fois. Mais d'où vient donc cette satisfaction, cette fierté et cette bonne humeur permanente?
La ville doit une partie de son charme à  ses petits pubs toujours emplis de musique.
Photo: Wikimedia Commons

Pour répondre à  cette question, je passerai sous la loupe plusieurs clichés irlandais. Un des clichés justifiés sur l’Irlande est celui de la météo: ne faites pas de bêtises si vous y allez, prenez au moins une grande veste très chaude et une paire de gants. La pluie, ou du moins le crachin est un des compagnons les plus fidèles des touristes et habitants du pays. On est d’autant plus étonnés de croiser dans les rues tant de sourires et de visages accueillants quand on sait que chez nous chaque goutte de pluie fait naître grimaces et plaintes. Peut-être la bonhomie naturelle des Irlandais vient-elle de là : leur humeur ne serait plus dépendante du temps ni de la température? Le plus spécial reste quand même les soirées où il n’est pas rare de voir des hordes de filles passer dans la rue sans veste, en manche courtes, mini-jupe, talons nu-pieds alors qu’il est deux heures du matin et qu’il fait approximativement cinq degrés celsius.

 

Second cliché, toujours aussi vivant, dynamique et inoubliable: la musique live dans les pubs! Peut-être est-ce cette musique aux rythmes dansants et aux mélodies puissantes qui font que les Irlandais sont toujours sympathiques. Dans une grande partie des pubs de la capitale et d’ailleurs, vous trouverez un groupe tous les soirs et, si l’endroit n’est pas trop bondé, un peu de place pour danser avec un Irlandais qui vous montrera quelques pas typiques. Souvenirs et fous rires garantis au son du violon, de la guitare et de la flûte.

 

Dernier cliché, qu’on aime ou qu’on n’aime pas: la Guinness ! Cette bière noire et très épaisse, salée, qui vous donne l’impression après quelques gorgées d’avoir mangé un second repas, ne laisse pas passer la lumière. Les Irlandais disent qu’ils reconnaissent les étrangers au temps qu’ils prennent pour boire une pinte de Guinness. En effet, après avoir vu le chanteur d’un groupe folk vider devant son public sa pinte en 4 secondes chronomètre en main, on comprend ce qu’ils entendent par là . Un autre défi est de dessiner un symbole sur la mousse de cette bière et de la boire sans détruire le précieux dessin (un trèfle, en général).

 

A la lumière de ces quelques clichés bien ancrés dans la réalité, on comprend un peu mieux pourquoi l’atmosphère de Dublin est si agréable. Vous n’y êtes pas encore allé? C’est le moment!

 

Ähnliche Artikel