16.10.2012

Changemaker en herbe

Nous avions rencontré Nina mercredi dernier; Imp!act 2012 venait alors tout juste de commencer. Qu'a-t-elle appris durant les 5 jours de l'évènement? Que retire-t-elle de cette expérience hors du commun?
"Je suis à  la fois convaincue, mais aussi très enrichie par cette expérience" (Nina) La jeune fille et son groupe ont pour projet de créer un "journal positif". Photos: Mara Klein

Peux-tu me décrire le projet de ton groupe en quelques mots?

Il s’agit en fait de la création d’un journal, mais d’un journal pas comme les autres. Nous souhaitons réaliser un papier positif qui ne donne que des informations positives. Le but est double: rendre nos lecteurs heureux et leur donner envie de s’impliquer dans des projets.

 

Avant d’en arriver à  créer ce projet, quelles étaient tes intentions quand tu es arrivée mercredi?

Il faut dire que je n’avais pas du tout l’intention de créer un projet en venant à  Imp!act! Je pensais venir et proposer un de mes projets personnels que j’ai déjà  réalisé à  Bienne. Je souhaitais recruter des participants pour m’aider à  avancer dans ce projet qui consiste à  travailler avec les jeunes et essayer de développer les qualités personnelles de chacun. Mais j’ai dû laisser tomber toutes mes idées assez rapidement…

 

Mais cela ne t’a pas empêché de continuer et de t’investir dans un groupe en réalisant un projet?

Il faut dire qu’au début c’est vrai, j’étais un peu déçue. Mais j’ai vite compris que j’allais gagner plus en m’investissant dans un nouveau projet, en partant totalement de zéro. Le projet dans lequel j’ai décidé de m’investir est parti de l’initiative de Suriya, un jeune collégien. Au départ, il souhaitait faire un journal rigolo. Cela ne me suffisait pas tellement; mais après, c’est vraiment devenu notre projet. Chaque membre du groupe a amené sa contribution et nous avons ajouté d’autres éléments, comme développer des problématiques éthiques dans nos journaux, présenter des projets sérieux de changement de la société. L’idée de Suriya est devenue notre projet. Cela m’a appris que faire des brainstormings avec des gens qui ont des backgrounds différents est très enrichissant, donc je ne regrette pas du tout! C’est un réel enrichissement.

 

Comment votre projet a-t-il concrètement évolué au fil des cinq jours?

Rapidement, on est partis d’une idée que l’on a assez vite réussi à  développer avec la plateforme qu’offre Imp!act. De l’apprentissage théorique, nous sommes venus à  nous poser des questions pratiques: comment trouver les fonds? Quel rôle pour qui? Quand va-t-on se voir? A la fin, nous sommes arrivés à  décider d’une date, d’un lieu et d’une heure de rendez-vous pour continuer à  faire notre projet. En résumé, nous sommes passés de l’idée et des théories à  la pratique, à  la réalité des choses. Toutes ces étapes prennent du temps mais sont nécessaires, et grâce à  Imp!act nous avons avancé très vite. Notre projet est solide et prêt à  être lancé.

 

Quelle serait maintenant la plus grande difficulté pour la suite de ce projet?

La suite du projet dépend surtout du temps que chacun va y accorder, mais aussi de l’énergie. L’énergie du groupe, ce dynamisme que nous avons eu grâce à  Imp!act, est important. Nous devons réussir à  le conserver. Et puis, je pense qu’il serait nécessaire aussi que nous prenions quelques cours qui puissent nous aider à  savoir comment gérer notre projet, comme par exemple des cours en économie pour apprendre à  gérer les fonds. Nous ne sommes pas des professionnels donc nous avons quelques lacunes. Mais avec la diversité du groupe, nous nous complétons assez bien.

 

Est-ce que toi, personnellement, tu serais prête à  prendre du temps, t’investir et mener à  bien ce projet?

Je pense que oui. Le seul problème, comme je l’ai dit, est le temps. Je fais des études de médecine et cela demande déjà  beaucoup d’investissement.

 

Qu’emportes-tu avec toi de cet événement?

De l’énergie, de la positivité, le fait de voir que nous ne sommes pas tout seuls, qu’on peut agir et faire changer les choses. Je suis à  la fois convaincue, mais aussi très enrichie par cette expérience.

 

Imp!act sera de retour l’année prochaine à  Genève. En attendant, pour plus d’informations, direction le site d’Euforia!

Ähnliche Artikel