Sport | 07.08.2012

L’esprit olympique

Les athlètes, le public, les entraineurs, tous ceux qui oeuvrent au bon fonctionnement de l'événement: on pleure aux Jeux Olympiques. Assister à  de telles manifestations d'humanité peut émouvoir aux larmes.
Le 27 juillet, l'horloge olympique a donné le coup d'envoi de plus de deux semaines de festivités sportives.
Photo: london2012.com

J’ai eu la chance de séjourner à  Londres durant quelques jours et exceptionnellement, je vous fais part de quelques événements admirables et bouleversants auxquels j’ai assisté.

 

A Londres, j’ai vu un rameur nigérian terminer dernier de sa course, loin derrière tous les autres concurrents. Et j’ai vu le public britannique, grand amateur d’aviron, lui réserver une standing ovation à  lui et lui seul.

 

Tout le monde sait que l’univers du foot est le plus impitoyable et le plus gangréné par la violence. Au stade de Cardiff, j’ai aperçu des Mexicains et des Suisses danser et chanter ensemble pendant le match décisif.

 

A l’Olympic Park Basketball Arena, un joueur nigérian (décidemment) a saisi la serpillère pour essuyer lui-même la sueur au sol que la bénévole en charge de le faire n’avait pas remarquée. « Un geste qu’il ne nous est pas donné de voir souvent, si ce n’est jamais », m’a affirmé un ancien joueur suisse de Ligue A.

 

Lieu historique, le Lord’s Cricket Ground a été transformé pour l’occasion et a accueilli les compétitions de tir à  l’arc. Mardi passé, j’ai assisté à  l’échec d’une tireuse mongole qui, malgré sa défaite, est sortie en saluant le public le sourire aux lèvres tant elle était heureuse d’avoir participé. Tellement heureuse, que son bonheur a presque éclipsé celui de la gagnante.

 

Les Jeux Olympiques redonnent foi en l’Humanité. Dans le contexte mondial actuel, voir se réunir, pour un seul et même but, des milliers de personnes venues de centaines de pays différents est quelque chose de très impressionnant. L’Homme a trouvé le moyen de canaliser son élan naturel au combat et sa rage de vaincre l’adversaire. En une joute où toute haine disparaît, il pourra également faire l’expérience des grandes valeurs communes à  notre société telles que le fair-play, la loyauté, le respect et la bravoure. Nul part ailleurs, vous ne pourrez sentir cet esprit fraternel. C’est ce qu’on appelle l’esprit olympique.

Ähnliche Artikel