09.07.2012

Petits malheurs du citadin

La vie est faite de petits plaisirs qui font qu'elle est unique. Mais malheureusement, elle a aussi son lot de petits malheurs. Et bien que l'on voudrait croire que cela n'arrive qu'aux autres, cela nous tombe toujours dessus. Je ne parle pas de grosses catastrophes, mais des petits désagréments de tous les jours dont on se passerait bien.
Illustration: Céline Lüscher

Quel est le passage obligé de tout être qui a faim? Le supermarché. Donc la Coop ou la Migros, ce qui est à  peu près la même chose. Mais le plus agaçant au monde est d’adresser un bonjour jovial à  la caissière (ça peut être un caissier, mais prenons une caissière pour l’exemple, c’est plus courant) et de n’entendre aucune réponse. Pire! de l’entendre râler parce que l’étiquette manque.

 

Alors oui, il s’agit d’un métier ingrat. Oui, rares sont ceux qui disent bonjour. Oui, les caissières en ont sûrement assez de tipper des shampoings, nuggets de poulet, paquets de lessive et articles en tous genres. Mais est-ce vraiment une raison pour être aussi exécrable? Les éboueurs non plus n’ont pas un travail facile mais je crois ne jamais les avoir entendus me râler dessus. Et ils ont toujours répondu à  mon « bonjour ».

 

Bon, toutes les caissières ne sont pas impolies. Mais celle qui ne dit pas bonjour, qui râle en bipant vos achets et vous donne le prix sèchement, comme si vous alliez vous enfuir en courant avec votre conserve de raviolis, cette caissière a été celle de trop. La goutte qui a fait déborder le vase de votre patience.

 

Ce que vous avez dit: « Bonjour »; pour une fois que vous dites quelque chose. Et lorsqu’elle a grogné, vous n’avez effectivement rien dit. Il ne faut pas déranger les habitudes.

 

Ce que vous avez fait: Vous avez rangé votre boite de raviolis dans votre sac et vous êtes parti. Les gens derrière râlaient pour que vous avanciez plus vite, donc vous avez obéi.

 

Ce que vous auriez dû ou pu dire: « Bonjour chère madame, je crois vous avoir adressé la parole cordialement et jovialement, pourriez-vous me répondre gentiment, au moins par politesse, au lieu de grogner sur tout le monde? » Un peu de sarcasme ne fait pas de mal, et les remontrances polies ont un impact beaucoup plus fort que les hurlements. Mais si vous vouliez vraiment vous défouler, il reste « Vous avez perdu votre politesse parmi les sachets plastiques ?! ».

 

Ce que vous auriez dû ou pu faire: Bon, partir aussi, étant donné que c’est la seule chose à  faire dans un magasin. Mais vous seriez parti très héroïquement, la tête haute avec votre boite de raviolis fièrement en main. Vous auriez même pu risquer un « Je ne vous dis pas au revoir Madame! ».

 

Ah, qu’il est bon de pouvoir, pendant un instant, s’imaginer super héros combattant les injustices avec repartie et courage, se moquant des règles de politesse et du politiquement correct! Mais maintenant, retour à  la vie réelle, petit citadin respectueux et tolérant…

Ähnliche Artikel