12.06.2012

Petits malheurs du citadin

La vie est faite de petits plaisirs qui font qu'elle est unique. Mais malheureusement, elle a aussi son lot de petits malheurs. Et bien que l'on voudrait croire que cela n'arrive qu'aux autres, cela nous tombe toujours dessus. Je ne parle pas de grosses catastrophes, mais des petits désagréments de tous les jours dont on se passerait bien.
Illustration: Céline Lüscher

Qu’est-ce qui énerve le plus un célibataire, à  part voir des couples partout ? Voir un couple se manger les amygdales; même sans être célibataire, cela a de quoi en dégouter plus d’un.

 

La situation est toute simple : vous êtes assis sur un banc, tranquillement avec un ami, ou même seul. Un couple arrive. Rien de dérangeant à  cela, ils ont tout à  fait le droit de s’aimer, ne soyons pas vache non plus. Ce qui est plus embêtant, c’est qu’ils prennent toute la place, ils commencent à  s’embrasser en se montant dessus et ils bavent franchement. Vous essayez de vous décaler le plus possible, quitte à  tomber du banc, mais impossible de les éviter. Vous décidez de ne finalement rien dire. Après tout, ils ont le droit d’exprimer leur amour, même s’il est très dégoulinant et presque indécent.

Soudain, une goutte de bave vous arrive dessus. Là , c’en est trop, vous vous levez, vous les séparez, explosez et leur criez dessus. En fait non. Ca, c’est qu’il se passe dans votre imagination. En réalité, ça ne se passe pas exactement comme ça:

 

Ce que vous avez dit : rien, comme d’habitude me direz-vous.

Ce que vous avez fait : vous êtes parti, dégouté. Ou alors tombé de votre banc tellement vous vouliez vous éloigner d’eux. Ce qui vous rend encore plus ridicule, évidemment.

Ce que vous auriez pu ou dû dire : «Ahhhhhh, j’ai reçu une goutte de salive, mais vous êtes immondes! Allez vous polir les dents ailleurs! Que vous vous fassiez des bisous tous mignons tous doux, ça passe, mais vous êtes pas obligés de me baver dessus comme des crapauds !».

 

Et vous seriez partis, plein de dignité, en les laissant réfléchir. S’aimer, pas de problème, se donner en spectacle devant tout le monde, c’est plutôt moyen. Pas besoin de se grimper dessus pour montrer au monde qu’on est en couple. Est-ce que vous vous enduisez de Nutella en pleine rue pour montrer que vous aimez en manger? Non. Cela n’a rien à  voir en fait, mais au fond de vous, vous savez bien que ces effusions excessives sont insupportables et que vous, vous ne vous seriez pas permis ça. N’est-ce pas? Bon, alors, vous avez tout à  fait le droit de vous imaginez leur criant dessus et même, histoire de leur rendre la pareille, de leur postillonner dessus.

 

Ce que vous auriez pu ou dû faire: leur postillonner dessus justement. Même leur baver dessus allègrement. Pourquoi pas même leur sauter dessus pour leur faire un câlin tout en leur léchant la joue? Et au moins, ce ne serait plus vous, le dégouté.

 

Ah, qu’il est bon de pouvoir, pendant un instant, s’imaginer super héros combattant les injustices avec répartie et courage, se moquant des règles de politesse et du politiquement correct! Mais maintenant, retour à  la vie réelle, petit citadin respectueux et tolérant…

 

Ähnliche Artikel