Culture | 01.06.2012

Marylin Manson: fou furieux de la scène

Marilyn Manson, c'est la légende vivante du métal. Les rumeurs les plus folles courent à  son sujet; il se serait fait enlever des côtes pour se sucer lui-même, tronçonnerait des vaches et des poussins sur scène, jetterait des chiens dans le public pour qu'ils meurent, et j'en passe. Alors forcément, ça donne envie d'aller vérifier si c'est vrai et par la même occasion de voir la légende dans son élément : la scène.
Marilyn Manson (Image:festineuch.ch)

Marilyn Manson nous fait l’honneur de sa présence au festival de Neuchâtel. Même en temps que novices et étrangères à  ce milieu métal qui vire gothique, il nous fallait assister à  cette prestation exceptionnelle. Rien que pour le voir lui, en chair et en os.

 

Des bizarreries en tout genre

Un chapiteau plein à  craquer, des fans accoutrés assez bizarrement, des gens qui hurlent, et la star arrive enfin. Les hurlements reprennent de plus belle et Marilyn commence à  chanter. Enfin, chanter. Pour les fans inconditionnels qui connaissent n’importe quelle chanson par coeur, oui. Pour les petits festivaliers venus en touristes, non. Il hurle plutôt dans son micro. Et fait des choses étranges. Parlons-en de ces choses étranges justement: ce qui aura marqué les esprits sera sans doute son micro-poignard. Et oui, d’un côté micro, de l’autre un grand couteau. Le micro coup de poing américain était aussi pas mal dans le genre, et plutôt pratique à  prendre en main visiblement.

Un monsieur maquillé de grandes marques rouges sur les yeux et de rouge à  lèvres, cracher toutes les deux minutes sur la scène fait aussi partie des choses étranges. Monsieur Manson a décidé de chanter la tête cachée sous un drap noir, de renverser son micro environ quatre fois tandis qu’un staff s’obstinait à  le remettre en place. Il a fait grincer sa guitare électrique sur ce même micro, et parmi les choses les plus étranges qui soient, a pris le natel d’un fan, fait semblant de téléphoner avec, l’a mis dans son pantalon et l’a jeté au loin dans le public.

 

Mais une présence scénique incroyable

Mais cessons un peu de parler de ces bizarreries et parlons de la bête. Marilyn Manson possède une présence scénique incroyable. A lui seul, il occupe la scène entière et a su entrainer le public, une partie en tout cas, dans une ambiance très agréable, malgré ses chants incompréhensibles pour les novices. Les premiers rangs donnaient l’impression d’être au concert de Marilyn Manson, survoltés et bousculant tout le monde sur leur passage; les autres étaient plutôt absents. Quelques personnes se trémoussaient vaguement et essayaient de baragouiner les paroles, tandis que d’autres ne bougeaient même pas d’un pouce et buvaient tranquillement leur bière.

 

Cela a beau être un joli concert, avec un espace bien occupé, un bel éclairage, un jeu scénique parfaitement ficelé, si le public ne suit pas, il n’y fait rien, c’est un peu raté. Alors même si une bonne partie du public a bougé et su suivre cette ambiance, une autre est restée stoïque face à  la légende et a manqué un concert excellent et évidemment l’apparition devant eux de l’idole, du king, le magnifique Marilyn Manson. Et ça ce n’est pas rien.