Culture | 30.05.2012

« Te fous pas de moi papa », récit sur le sens de la vie

Petit tour d'horizon du nouveau roman de Jon Ferguson.
Jon Ferguson dans son atelier (image: journal.tdg.ch)

Jon Ferguson a dans son style une légèreté d’écriture, à  la fois rafraîchissante et piquante, qui nous replonge dans cette période trouble et aux contours imprécis qu’est l’adolescence. C’est à  travers le regard d’une jeune fille, Laura Jezabelle Winger, que se tisse l’histoire de son nouveau livre « Te fous pas de moi papa ». Le récit d’une adolescente née aux alentours d’Oakland, qui a perdu sa mère alors qu’elle n’avait que 8 ans et qui habite maintenant en Suisse avec son père. C’est ainsi qu’à  côté de lui, Laura va apprendre à  continuer d’avancer parmi les méandres de la vie. Elle nous raconte que lorsque son père lui expliquait que sa mère était au paradis, tout cela semblait sonner comme un doux mensonge. Ainsi est né ce « te fous pas de moi papa », qui incarne bien cette relation complice entre nos deux protagonistes, présente tout au long du livre.

 

L’auteur signe là  le récit initiatique de cette jeune fille de 16 ans en quête de repères, de sensations et de réponses aux questionnements de la vie. Laura nous raconte sa complicité avec son père, leurs voyages, leur façon de se raccrocher et d’affronter les malheurs propres à  l’existence. Mais également ses aventures, ses premières expériences, son école. Bref, elle nous raconte sa vie; la vie!

 

Une écriture emplie d’une sincérité émouvante, où les uns se reconnaîtront en ce moment même et où les autres souriront d’avoir eu ces mêmes pensées propres à  l’adolescence, maintenant étalées sous leurs yeux en un court récit. Un langage épuré, bien loin de phrases emberlificotées et prétentieuses. Un style sobre et percutant mais aux couleurs de la vie, où il s’agit de dire les choses sans artifices.

 

C’est une histoire où les émotions fleurissent à  cŠ«ur ouvert et se dévoilent au fil des chapitres. Où les interrogations farfelues de l’adolescence parsèment le récit. Questionnements quant à  la vie, à  l’existence, aux amours. Sensation de solitude, d’être seul face aux autres, impression d’être unique. Des pensées qui explosent à  tout instant et des digressions à  tous moments: l’enfance, la liberté, le sens de l’existence, la bêtise humaine, le hasard des rencontres et des instants. Heureuses digressions qui parsèment ce récit d’une adolescente avec ses malheurs et ses instants de joie. Ou devrais-je dire, de chaque adolescent? Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Une histoire racontée au travers de la vision d’une jeune fille mais qui concerne chacun de nous, un livre comme un récit initiatique sur le sens de la vie. Une histoire qui s’adresse à  tous, adolescents ou adultes, où chacun trouvera un morceau de lui-même entre ces pages, une pensée, un questionnement, un souvenir.