Politique | 10.05.2012

Syrie, on se mobilise!

Texte de Xavier Willemin
Mercredi passé, les étudiants de l'EPFL et de l'UNIL ont pu assister à  un événement insolite. Vers midi, alors que les étudiants étaient tous en pause, une vingtaine de personnes se sont rassemblées pour un flash mob en faveur de la Syrie. Les protestataires, tous vêtus de t-shirts imprimés de slogans, ont frappés dans leurs mains pendant quelques secondes avant de pousser un grand cri et se jeter à  terre.
Le quotidien syrien à  l'EPFL (images: Xavier Willemin) La révolte doit se faire ici aussi Le cri de la mort Prêt à  tout pour leur pays

Les passants avaient alors tout loisir de lire la réalité de ce pays au bord de la guerre civile. « S’attaquer aux universités, c’est s’attaquer à  tous », « Ma famille consiste en un martyr, une veuve et de cinq orphelins. C’est maintenant normal à  Homs » ou encore « Votre silence tue la Syrie » ont été les armes contre une guerre par laquelle le monde entier est concerné.

 

Ces militants avaient pour but de montrer en Suisse les actes quotidiens de barbarie qui sont actuellement omniprésents en Syrie. Pour eux, les gouvernements ne font pas assez ; c’est à  présent au peuple d’agir. Mais même si tous les passants ont jeté au moins un coup d’Š«il à  ces corps étendus sur le béton, très peu ont montré un quelconque intérêt pour cette cause. Chose que les organisateurs de la mobilisation regrettent, car ils estiment que la Syrie est un pays généreux qui mérite d’être soutenu.

 

Les mauvaises langues diront que ce n’est pas ce genre de regroupement qui va arrêter les guerres, mais son but n’était autre que de « sensibiliser la jeunesse à  leur cause ». Ce pays a besoin de soutien et c’est vers l’étranger que se tourne la population syrienne.