Culture | 14.05.2012

« En corps »: une exposition sur la danse

Texte de Magaly Graça
Lausanne, dite capitale de la danse, confirme sa réputation avec son exposition «En corps» au Musée Historique. Elle retrace l'histoire de la danse de cette ville. Zoom sur cette exposition enivrante.
L'affiche de l'exposition Serge Donn Clothide Sakharoff. (Images: www.lausanne.ch)

A l’occasion de la Fête de la danse le week-end dernier, le Musée Historique de Lausanne a ouvert ses portes pour nous faire découvrir l’exposition «En corps» en hommage aux troupes de danse fêtant chacune un événement important cette année.

 

Le Musée Historique de Lausanne tient à  remémorer la place de la danse dans la ville sportive. «En corps» célèbre les 25 ans du ballet Béjart Lausanne, les 40 ans du Prix de Lausanne, ainsi que l’anniversaire respectif de dix autres compagnies. L’exposition tourne autour d’un studio de danse reconstitué racontant l’historique de cet art à  Lausanne en cinq espaces, que l’on peut interpréter comme des actes.

 

Le premier acte raconte l’institution de la danse dans la capitale olympique. Celui-ci débute par l’arrivée des ballets russes avec comme représentants Serge de Diaghilev, Clothide & Alexandre Shakharoff ou encore Alice Vrenska. Leurs biographies et leurs arrivées en Suisse sont narrées à  l’aide de photographies et d’articles de presse de leur époque. Cette partie historique nous mène jusqu’au grand Maurice Béjart, l’emblème de la danse Lausannoise. Ce grand chorégraphe a tenu un rôle majeur pour la danse et son enseignement à  Lausanne.

 

Arrive ensuite la section «Formation» dans laquelle les écoles, où se forment les grands danseurs, sont présentées. Nous découvrons aussi les coulisses du grand Prix de Lausanne, de renommée mondiale.

 

Notre visite se poursuit dans le monde du «Présent». Nous rencontrons toutes les compagnies Lausannoises, leurs vécus, leurs philosophies et leurs situations actuelles. Nous pouvons même nous détendre, assis confortablement sur des fauteuils. Sur des écrans télévisés nous découvrons différents ballets, proposés par la Collection Suisse, que ces compagnies ont créés. Après ces projections, la Collection Suisse de la danse nous présente sa mise en place et sa collection d’archives  concernant la danse en Suisse allant du 19ème siècle jusqu’à  aujourd’hui. Photos, films, scénarios, articles de presses, collectés dans les bureaux de la Collection Suisse de la danse, sont en libre accès à  quiconque souhaite se renseigner.

 

L’exposition se termine dans le studio de danse. Pour ce cinquième et dernier acte, le musée historique a eu l’idée de permettre aux douze compagnies d’exposer, chacune, douze objets qui les caractérisent au  mieux. Cela va de l’objet fétiche au ready made. De la tasse à  café au matelas en passant par une minerve.

 

«En corps» nous sensibilise sur le monde de la danse lausannoise dans l’atmosphère calme et légère d’un studio de danse.