12.12.2011

A la recherche de la nouvelle maison!

Texte de Myriam Blal
Et au suivant...Comme les starlettes en quête de gloire, nous faisons la queue devant une porte close en espérant que cette fois sera la bonne.
(photo © Myriam Blal)

Le rideau s’ouvre et c’est notre chance de montrer à  l’employé de la régie ce qui fera de nous le parfait futur locataire. Sourire niais, apparence soignée, motivation affichée, questions techniques 1001 fois répétées et quelques petites plaisanteries bien placées…ou pas. Il faut donner la juste émotion, ne pas sortir toutes ses cartes d’entrée de jeu, bien gérer les temps de pause et surtout garder suffisamment d’énergie pour le bouquet final du dossier d’inscription. Tant de stratégies pour des juges qui vous dévisagent d’un regard vide et sans intérêt, comme ils l’ont fait tellement de fois avant vous.

 

Une assistante de l’assistante s’efforce de rendre attractif un 3-pièces qu’elle qualifie de « charmant Altbau » alors que vous diriez plutôt « vieille bicoque au sol en bois grinçant et aux murs passant du violet au bleu électrique ainsi qu’une couleur sable particulièrement laide dans le couloir ». Mais comme c’est le 100ème que vous visitez en moins de deux mois et que vous êtes arrivé à  un désespoir proche de celui des « Wanna-be a star », vous vous ruez sur l’Anmeldungsformular ; comme les centaines d’autres visiteurs vous prendrez le temps de le remplir, d’y joindre vos documents et vous prierez un coup en l’envoyant.

 

Lieber Samiklaus, Papa Noël ou Christchindli à  choix, pour Noël je souhaite un joli appartement Altbau, mais pas miteux non plus, proche du bureau, mais pas trop loin de la ville, avec, si possible, un balcon ou une Dachterrasse et bien sûr à  un prix raisonnable… C’est trop demandé ?!

 

Ähnliche Artikel