Culture | 01.11.2011

Lilly who and the what ?

Texte de Anne Maron
Vendredi soir, au Château Rouge d'Annemasse, se produisait sur scène Lilly Wood and the Prick. Une occasion de rencontrer un jeune groupe qui grimpe petit à  petit les échelons de la scène pop folk française.
"A mi-chemin entre Cocoon et The Do" (photo : L'Express)

A toute genèse d’un bon groupe, il faut une rencontre. C’est donc ici l’histoire d’une fusion musicale entre Nili Hadida au chant et Benjamin Cotto à  la guitare. Dès le début, une sorte d’alchimie créatrice naît entre eux et, seulement quelques jours après leur 1er contact, ils composeront les premières chansons de ce qui allait bientôt devenir Lilly Wood and the Prick. Lilly who and the what ? Encore dans l’ombre parisienne, c’est sous cet ironique intitulé que sortira leur premier EP en 2009, sur lequel on retrouve le déjà  célèbre This is a love song. A partir de là , tout s’accélère. De labels en labels indépendants, ils sortent leur premier album Invicible friends en mai 2010, mélange de pop mélancolique et de folk effervescent, le tout sur un léger fond d’électro.

 

A mi-chemin entre Cocoon et The Do, Lilly Wood and the Prick puise son inspiration à  travers de grands artistes tels que Johnny Cash ou encore Patti Smith. Les auditeurs sont très vite conquis puisque le duo obtient le prix « Révélation du public » lors des dernières Victoires de la musique. Cette aventure musicale aboutira à  une tournée à  travers la France, accompagnée de plusieurs musiciens. Sur scène, le groupe dégage une belle énergie communicative, partageant ainsi une jolie complicité avec son public. Dans un univers scénique qui traduit la rêverie et l’innocence de leurs chansons, ils nous offrent également de très bonnes impros musicales qui, à  elles seules, justifient une place de concert.

 

Toutes les informations et la musique du groupe sur leur MySpace : www.myspace.com/lillywoodandtheprick