Culture | 21.09.2011

Zikamart 2011

Cette année, le festival décide de voir grand, double son budget et se déroule sur deux soirs.
Affiche officielle du Zikamart 2011

Zikamart, kézako ?

Le festival Zikamart se déroule annuellement à  Fully (VS) depuis maintenant cinq ans. Tout débute en 2006 par quelques concerts organisés entre amis et se poursuit par un succès grandissant. Aujourd’hui, l’association Zikamart nous propose même une vedette européenne, Selah Sue, et gère un budget d’une centaine de milliers de francs.

 

La 5ème édition

Beaucoup regarderont la programmation et ne saisiront pas tout l’intérêt de celle-ci. Pourtant, si vous êtes un bon festivalier (et valaisan de surcroît), vous remarquerez beaucoup de groupes locaux à  talent qui montent et se font progressivement connaître. Par exemple Vouipe présent au Tohu-Bohu, Kyasma qui se présentait à  la scène locale du Caprices Festival, The Rambling Wheels qui jouait au Gampel Festival, Charlotte Parfois qui jouera à  la Bonafiesta prochainement, etc.

 

Selah Sue !

Vendredi soir, la pluie menace, mais elle n’empêche personne de passer une soirée agréable. Évidemment, beaucoup viennent uniquement pour admirer la prestation de la belge Selah Sue. Découverte par beaucoup à  la télévision, elle enflamme le public. Certains s’amusent même à  faire des bulles et transforment son concert en un monde magique où le temps ne semble pas avoir d’emprise.

 

Une fin pluvieuse

Malheureusement, le samedi soir débute par une forte pluie et certains tentent désespérément de revendre leurs pré-locations aux alentours du festival. A l’intérieur, les gens s’abritent sous les quelques tentes et scrutent le ciel avec espoir, alors que d’autres, probablement idolâtres de l’eau tombant du ciel, paraissent sereins voir sur-motivés par rapport à  la situation. Certains attendront tout de même jusqu’aux suédois The Amplifetes qui semblent avoir apporté la fraîcheur de leur pays au festival. Seule solution pour se réchauffer : profiter à  fond du concert et bouger sur les rythmes électro-pop des quatre jeunes.