Culture | 06.09.2011

Roman de la rentrée

La plupart des pro lecture sont contre la bande dessinée, car «ce n'est pas de la vraie lecture». Moi, je dis non, non et non! La bd est une lecture comme une autre, avec des images et des bulles en plus. Et donc, si vous découvriez une bd, pour changer des gros pavés?
Marzi, une petite fille polonaise qui découvre le monde Couverture de la bd Marzi

Marzi. Drôle de nom pour une petite fille. Mais pas pour une petite fille polonaise. Elle est une fillette de 7 ans, née en 1979, qui regarde le monde de ses grands yeux d’enfant alors que son monde change totalement avec Staline. Elle vit dans un HLM près des usines, et quand elle ne sait pas quoi faire, elle joue au Pape avec ses voisins. L’école, la famille, les tickets de rationnement, le magasin vide, ses voisins, ses copains, copines, tout ce monde vu à  travers les yeux d’une petite fille espiègle, heureuse de vivre, insouciante et très observatrice. Son monde change, un monde dans lequel elle aurait dû vivre comme une enfant, mais est forcée de vivre comme une adulte, de comprendre cet univers compliqué qui se développe sous ses yeux.

 

Marzi, c’est la bd à  lire si l’on veut rester enfant mais qu’on veut lire des livres de «grands». Au fil de la lecture, on se sent devenir tout petit et finalement, on se retrouve dans la BD, dans la peau de Marzi et avons ses yeux dans nos orbites.

 

Fous rires à  cause de ses bêtises, larmes versées à  cause de sa tristesse, les 6 tomes qui racontent la vie de cette «pépette» sont remplis de toutes les émotions nécessaires pour plaire à  n’importe quel lecteur.