Sport | 21.09.2011

Breitling Sion Air Show

36'300 personnes ont rivé leurs yeux vers le ciel depuis l'aéroport de Sion le week-end passé, non pas pour regarder les nuages, mais les prouesses des avions et parachutistes. Retour sur l'événement...
Un avion prêt à  se faire exposer. Les enfants aussi sont intéressés. Photos: © Valentin Berclaz

Un temps magnifique dans toute la Suisse fait rayonner de joie chacun d’entre-nous. Si ceci n’est qu’un gros mensonge, la réalité doit transpercer le cŠ«ur des organisateurs du Breitling Sion Air Show 2011. En effet, si le vendredi, le temps est plutôt ensoleillé, le samedi est mitigé et le dimanche après-midi est l’hôte d’une forte pluie, perturbant toutes les manifestations du week-end (cf : Zikamart). Ce crescendo vers le mauvais temps a fait fuir de nombreux visiteurs et le manque de personnes est évident le dimanche. Certains se demandent à  quel point cela est grave pour la manifestation.

 

62’300 personnes environ se sont données rendez-vous dans l’enceinte de la manifestation malgré le temps, d’après un communiqué de presse. Et les autres chiffres sont tout aussi impressionnants : 3.2 millions de francs au budget, 1’000 bénévoles, 95 avions en présentation, 21 heures de spectacle et 6 écrans 10m². Sur place, mis à  part les stands nourritures, on peut admirer et visiter des avions tels que le Breitling Super Constellation. D’autres expositions sont également présentes (montres Breitling, surplus militaires, …).

 

De nombreux enfants sont également présents, certains voulant subitement devenir pilote « parce que c’est trop cool de voler » (Guillaume, 11 ans). L’espace VIP accueille approximativement 600 places assises avec nourriture et boissons comprises. Enfin, les fans de l’aviation peuvent, avec un peu de chance et de détermination, rencontrer des pilotes ou des membres de l’équipe technique.

 

Le bilan écologique d’une telle manifestation a largement été critiqué, notamment dans Vigousse (numéro 72). Néanmoins, la manifestation tente de faire des efforts en s’associant avec Swiss Climate qui publie un document détaillé sur les mesures qui sont prises. Selon ce document, environ 60% des émissions de CO2 proviennent du déplacement des visiteurs et « seulement » 20% des avions. La politique mise en place consiste donc principalement à  favoriser les transports publics, compenser la consommation des avions par un projet à  l’étranger pour le développement durable et privilégier les produits locaux. De plus, le marketing est aussi axé sur le fait qu’un seul meeting aérien tous les 4 ans est moins polluant qu’un Salon de l’Auto par année.

 

Le programme ravit les connaisseurs et les amateurs par des spectacles toujours plus impressionnants et un programme d’une certaine qualité. Il ne fallait pas louper Yves Rossier, surnommé l’homme-oiseau, l’Antares 20E, planeur qui s’auto-suffit, les différentes patrouilles, le Breitling Super Constellation, créé dans les années cinquante, ou encore le Rafale, conçu pour remplacer cinq types d’avions.

 

Le Breitling Sion Air Show 2011 est, au final une manifestation impressionnante et intéressante, mais qui est loin d’être écologique. Il vous accueillera en 2015, à  condition que vous vous déplaciez en train.

 

Ähnliche Artikel