Culture | 11.07.2011

Montreux pour les pauvres

Montreux, cʼest cher. Et le Montreux Jazz Festival encore plus. Pourtant, ceux qui ont les poches vides ont encore une petite chance de passer une bonne soirée là -bas.
Une des scènes gratuites du Montreux Jazz Un environnement idéal. Photos: Camille Spühler

 

Objectif: passer une soirée avec 35 francs en poche. Cʼest possible, mais pas évident. Entre les petites babioles, les jolies robes ou t-shirts, les boissons qui coûtent un bras et les barbes-à -papa ou les gaufres qui embaument la place, il est difficile de ne pas céder à  la tentation de dépenser tout lʼargent quʼon a sur nous.

 

Tout dʼabord, pour moins dépenser, il faut trouver un hébergement dans la région. Les bus qui passent par Vevey, Villeneuve et les environs et qui amènent à , ou ramènent de Montreux sont gratuits. Cʼest une dépense en moins, et non des moindres. Par contre, il faudra être assez courageux et accepter dʼêtre écrasé contre les vitres ou sous des bras transpirants.

 

Après avoir trouvé la place où dormir, pourquoi ne pas y manger aussi? Il suffit de donner rendez-vous aux copains un peu plus tard à  Montreux et plus besoin dʼacheter de quoi se nourrir là -bas. Mais on peut toujours grignoter!

 

Arrivé au Montreux Jazz, place à  la bonne ambiance! Il faut savoir jouer des pieds et des mains pour passer au travers de la foule compacte et ne pas se faire dépasser dans les files dʼattente pour les gaufres. Flâner parmi les stands, baver sur ce quʼon ne pourra jamais sʼacheter tellement cʼest cher et sur ce quʼon ne peut pas sʼacheter sur le moment parce quʼil nous manque 2 malheureux francs, pendre des photos, danser au rythme de la musique des concerts gratuits, sʼasseoir dans lʼherbe et parler, essayer des bijoux, manger une gaufre chaude et un coca à  5 francs …tant de choses à  faire sans pour autant dépenser une fortune.

 

Le plus drôle est de faire les «boutiques» en cherchant le prix. Quand on est sans le sou, cʼest la première chose quʼon cherche, pour pouvoir ensuite savourer la beauté de ce quʼon a entre les mains. On se rend compte de la valeur des choses quand on ne peut pas se les offrir. Finalement, être «pauvre», cʼest bénéfique!

 

Lʼargent ne fait pas le bonheur, cʼest bien connu. Aller à  Montreux avec le sourire, de la bonne humeur, de bons amis, et peut-être de quoi satisfaire une petite envie, et la soirée est à  vous.