Culture | 07.06.2011

Wu-Tang au Festineuch’

Texte de Tamara Berger
Festi'neuch est un festival incroyable; rock, pop, rap, reggae ou encore chanson pour enfants, il y en a pour tous les goûts! Alors que l'année passée, nous retrouvions entre autres Mika et Cypress Hill en tête d'affiche, on pouvait penser qu'il serait difficile de rivaliser avec une programmation si complète. Pourtant cette année, Festineuch' nous prouve le contraire en nous proposant le groupe New-Yorkais Wu-Tang Clan
Les spectateurs attendent l'ouverture des portes Wu-Tang Clan

En quatre ans, le Wu-Tang Clan a révolutionné le monde du rap. Composé de neuf rappeurs bien différent les uns des autres, Wu-Tang envoie du lourd fait d’inspirations kung-fu et hip-hop, sans oublier la touche old school. Il y a quelques années, alors que le rap n’est qu’un moyen d’expression et non pas un style de musique permettant un avenir sur la scène internationale, les rappeurs de Wu-Tang Clan, issus des ghettos, arrivent sur la scène pour tout changer et imposer leur style. Pendant que certains rappeurs se contentent du succès facile et rapide en remodelant d’anciennes chansons, Wu-Tang, lui,  développent un style nouveau avec originalité et qualité. Malgré tout, ils gardent leur indépendance artistique en sortant chacun leurs albums solo, ce qui leur permet de devenir des stars du rap.

 

Vendredi 3 juin 2011 à  23h, Festi’neuch accueille les milliers de fans du groupe de rap Wu-Tang Clan ! En comprenant,  l’histoire de la formation du groupe – sept des neuf membres de Wu-Tang Clan sont des repris de justice – on comprends mieux les textes et l’énergie mise dans chaque concert.  Energie pour laquelle les vrais fan sont venus très tôt au bord des barrières de sécurité, histoire de profiter à  100% du concert.

 

Dès l’arrivée du groupe  sur scène, le public est dans un état second, comme transporté dans un autre univers. C’est incroyable, du jamais vu auparavant ! Tout le monde crie, même les plus timides. Lorsqu’ils commencent à  chanter, on voit immédiatement que ce n’est pas la musique qui les fait vivre mais qu’au contraire, ce sont eux qui vivent pour la musique. A chaque chanson, le groupe se donne à  100% et offre sa passion en s’impliquant pour son public, à  l’image de Method Man qui adresse même quelques mots en français au public, et à  la fin du concert lance son foulard et son T-shirt aux spectateurs stressés, espérant obtenir une souvenir de cette soirée extraordinaire.

 

Il y a tant de monde que ceux qui ne se sont pas déplacés assez tôt sous le grand chapiteau doivent se contenter d’écouter le groupe de rap de l’extérieur. Le concert dure jusqu’à  minuit et le public a tellement bougé durant l’heure de concert que la majorité des personnes sont vraiment fatiguées mais retrouvent toutefois l’énergie pour profiter jusqu’au bout avec DJ Shadow.