Culture | 10.06.2011

Coup de coeur pour Kassidy

Diversité ! C'était le maître mot au Caribana ce jeudi soir. Mais s'il y a un groupe à  retenir de cette soirée, c'est Kassidy; véritable coup de cS«ur de la rédaction.
Photos © Milko Mantero

D’un côté, une Misty Miller accompagnée de son seul ukulélé nous a livré des chansons douces et enivrantes tandis qu’Interpol a sorti un rock puissant et des rythmes bien ancrés pour un public déchaîné et totalement conquis. De son côté Plain White T’s, comme attendu, n’a pas eu grand chose à  faire pour voir ses groupies pressées au bord de la scène reprendre toutes les chansons en cŠ«ur. Mais s’il y a un groupe à  retenir de cette soirée, c’est Kassidy; véritable coup de cŠ«ur de la rédaction.

 

Quatre garçons, quatre guitares sèches, quatre voix. Ce sont de vraies mélodies posées et investies qui ont conquis le public pour ce premier concert de la soirée. Groupe atypique qui ne s’encombre pas de tournures classiques : ici chacun est chanteur, guitariste ou batteur. On les voit s’amuser à  échanger les rôles que tous tiennent à  merveille. Une cohésion et un esprit communautaire qui donne l’impression qu’ils se connaissent depuis toujours. Même eux ont de la peine à  l’expliquer : « C’est un mix de genres mais pourtant la musique reste fidèle à  elle-même. Chacun a des goûts musicaux différents et au final on ne sait pas comment cela se construit, mais cela se construit ! » témoignent Barrie et Louis.  « Au début la musique était trop « bruyante » on n’entendait pas assez les voix. On a décidé de chanter à  plusieurs, et finalement, c’est une photo de nous quatre en train de chanter guitare à  la main qui nous a convaincu de continuer sur cette voie ! On joue sur les sensations, on sait ce que l’on doit faire. »

 

Surfant sur leurs origines écossaises, le jeune groupe (ils sont tous âgés de vingt-et-un à  vingt-trois ans) nous fait vibrer avec des sonorités proches des Blues Brothers ou des Doors. « Quand nous étions enfants, nous écoutions les mêmes musiques que nos parents. Inconsciemment, nous avons été influencés par cette période et nous aimons toujours la retrouver. » Une musique qui réunit les nostalgiques donc, mais qui convainc les plus jeunes. A l’image d’Alicia, Zoé et Vilma, toutes âgées de seize ans : « On aime ce style indie rock, ces voix qui sont en harmonie. Ce groupe mérite vraiment plus de notoriété. » Et quand on demande aux garçons si on peut espérer les revoir à  Caribana, la réponse ne se fait pas attendre. « Si on nous propose de revenir, on vient sans réfléchir et en courant ! » concluent Louis et Barrie. « C’est un endroit magnifique, le public est joyeux et amical. Une atmosphère unique. »

 

L’année passée Caribana découvrait Kassidy sur la modeste scène dite « de la plage », ce jeudi c’était sur la scène du Lac. Un avenir prometteur s’offre à  eux, et qui sait, la Grande Scène en 2012 ?