Culture | 31.05.2011

Le petit monstre court toujours…

Texte de Sophie Koerfer
Il doit être l'un des seuls festivals de Suisse avec une capacité de 3000 personnes qui réussit à  avoir une programmation bombastique et inviter Queen of the Stone Age...
Tente, scène 1 Anika @ Bad Bonn Kilbi Anika @ Bad Bonn Kilbi Backstage Bad Bonn Kilbi The Ex @ Bad Bonn Kilbi En voilà  de bonnes idées ! Photos: Sophie Koerfer

Un festival irréductible, qui résiste encore et toujours

Le Bad Bonn Kilbi, c’est un festival avec une identité particulière et reconnaissable : il n’imite jamais, il innove toujours et flirte avec l’amour éternel. Niché dans le creux d’un champ entre Guin et le lac de Schiffenen, le petit monstre flirte, caresse, se cambre et s’agrandit : cette année, une troisième scène est rajoutée en face du club, collaboration peu secrète avec les voisins alémaniques – le B-sides festival –, et tout ce beau monde menace, encore une fois de plus, le tranquille et paisible village de Guin.

 

La Kilbi est bilingue, et a un caractère bien trempé, mais sait se montrer calin. On se console, on ouvre les oreilles et on se laisse bercer par la musique. On regretterait presque de ne pas pouvoir se dé-tripler, histoire d’être sur les trois scènes en même temps. D’ailleurs, Akina, Apparat Band et Battles ont su secouer le public ce samedi !

 

Anika @ Bad Bonn Kilbi

Elle est pas mal Anika. Blonde, sulfureuse, devrait-on ajouter – surtout sa voix – partage sa vie entre Berlin et Bristol, et depuis peu le quotidien du groupe Beak> rencontré un peu plus tôt dans l’année. Faut dire que c’était le coup de foudre musical entre les deux. Et accros et fans de la même musique, la rencontre a été pour le moins explosive. Une voix sub-spatiale, qui résonne étrangement dans la tête… sexy, captivante et étrange à  souhait, Anika a fait frémir de plaisir le public et laisse une sensation de vide lorsqu’elle ne chante plus.

 

The Ex et Apparat Band @ Bad Bonn Kilbi

The Ex, ils sont néerlandais. Ils ne vous disent rien ? Dans leur biographie, ils ont un genre bien particulier : l’underground, qui, généralement, ne dit pas grand chose. Nous avons ouvert tout grand nos oreilles et su écouter. Un style bien à  eux, le post-punk, des basses vibrantes et la voix chaude, parfois métallique du chanteur qui résonne au-dessus de nos tête. Virement de bord avec Apparat Band : le rythme est plus lent, la voix mélancolique et le public est enchanté. Tellement, qu’il en redemande plusieurs fois en cours de soirée !

 

Last but no least : Battles @ Bad Bonn Kilbi

Et si un groupe a su ravir le public ce samedi-là , c’est bien les Battles. Ravir est même un mot trop faible : enthousiasmer. Indie-rock à  mourir, ou à  pleurer d’émotion, c’était le concert à  ne pas rater le samedi soir. Ils maîtrisent aussi bien le micro, les amplis et l’électronique que les nuances de la voix, bien modulée. Précis, angulaire et pourtant émotif : tout pour nous faire fondre…

 

Le Bad Bonn 2011 a encore réussi son coup cette année, c’est-à -dire un programme innovant, surprenant et gratifiant. Pour celles et ceux qui voudraient faire un tour en terre fribourgeoise l’année prochaine, dépêchez-vous, les projecteurs internationaux se braquent sur ce petit festival et les tickets partent comme des petits pains ! Pour les autres, quelques liens sont mis à  votre disposition… Enjoy !

 

Apparat Band  @ Bad Bonn Kilbi 2011

 

Anika @ Bad Bonn Kilbi

 

Animal Collectiv @ Bad Bonn Kilbi