Culture | 10.05.2011

Aux suivants!

Texte de Valentin Berclaz | Photos de sortir.ch
Dernièrement, Yann Lambiel, illustre comique suisse, se produisait au Théâtre du Crochetan à  Monthey.
Photo: sortir.ch

Yann sait ce qui plaît à  son public ; il faut dire que cet humour de la scène politique et des personnalités typiquement suisses permet à  chaque confédéré de se sentir concerné et de comprendre facilement.

 

« Aux suivants ! »

Tournant depuis une année, « Aux suivants ! » est le nouveau spectacle du comique saxonnain. Il faut dire que cela faisait un moment qu’il n’avait plus produit d’entièrement neuf, on était donc en droit de nous attendre à  un spectacle d’enfer. C’est ainsi qu’est né son nouveau spectacle, mêlant l’humour à  des passages musicaux.

 

On retrouve ainsi des imitations de notre cher Couchepin, de nos chers conseillers fédéraux, de Lambiel (le patineur!) ou encore d’Alain Morisod dans leurs plus beaux états, pour notre plus grand bonheur.

 

Yann Lambiel

Depuis très tôt, Yann s’intéresse aux arts de la scène, débutant par un groupe de bal dans lequel il chante et est batteur à  l’âge de 16 ans. Lorsqu’on lui demande pourquoi il monte sur les planches, Lambiel répond que c’est une suite logique. Il faut préciser qu’il a même abandonné son travail au profit d’un de ses spectacles. D’ailleurs, il nous dit qu’il n’a pas eu de période de questionnement, car tout était très clair dans sa tête, et qu’il affectionne l’aventure.

 

D’un point de vue de la localisation de son humour, pourquoi s’adresser uniquement à  un public local alors que le talent de faire rire est là  et pourrait être exploité au-delà  des frontières suisses romandes ? La réponse, déjà  donnée en début de spectacle pour chauffer le public, est qu’il y a déjà  tout en Suisse, alors il n’est pas nécessaire d’aller ailleurs. Mais, en approfondissant un peu la question, on découvre que c’est pour des raisons de confort, la même raison qui l’a poussé à  déménager à  Morges, sa femme travaillant aux alentours de Genève.

 

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que Yann a eu la chance de jouer à  l’Olympia (Paris). Il nous confie tout de même que ce fût le temps de 5 minutes pour le festival du rire de Montreux. Il a même fait une prestation qu’il qualifie d’intéressante et de chaleureuse au Paléo. Par contre, l’humoriste préfère les petites salles qui lui apportent la proximité du public.

 

Enfin, une petite anecdote intéressante; lorsqu’on entame la discussion sur « Martinix » spectacle joué par plusieurs comédiens dont Yann et qu’on lui demande comment il a ressenti cette expérience, notamment parce qu’il ne jouait pas seul sur scène, il rétorque qu’elle était enrichissante, mais qu’il ne voulait pas faire de l’ombre aux autres. Une once d’orgueil dans notre Lambiel ?

Links