Culture | 07.04.2011

Un Caprice qui débute en puissance

Le Caprices Festival de Crans-Montana commence en beauté avec des artistes locaux déjantés et des stars encore plus déjantées.
Cali Cindy Anach Cuan Cali

Comme chaque année, le Caprice marque un grand coup (rappelez-vous l’année passée avec Clara Morgane qui « chantait » le premier soir). La différence, cette année, c’est que les artistes locaux sont eux aussi des bêtes de scène. C’est bon pour les oreilles et pour les yeux.

 

Anach Cuan (Valais)

Anach Cuan est un groupe celtique faisant fureur en Valais, notamment par la jeunesse de ses artistes. Toujours de bonne humeur, l’équipe sait mettre l’ambiance partout où elle passe et attire un public de tout âge. En ce qui concerne le concert de mercredi soir, ils se sont donnés pendant plus d’une heure sur la scène de la Barakazik. Ce qui s’est ressenti lors de leur concert est une amitié forte entre tous, car ils s’échangeaient volontiers sourires et regards, juste ce qu’il fallait au public pour être de bonne humeur pour la suite.

 

Cindy Showcase (Neuchâtel)

Faut-il encore vous présenter la fabuleuse participante de la Nouvelle Star (2006) ? Alliant sensualité et beauté avec style, Cindy Santos sait plaire à  son public. Elle esquisse un sourire timide, mais radieux au photographe quand il a fini de prendre ses photos.

 

Raa (Valais)

Le groupe, formé par goût de la scène à  la foire du valais, a suscité un intérêt certain grâce à  ses nuances rock, funk ou de chansons internationales tout en revisitant le bal. Les uns à  côté des autres, il donne un sentiment de puissance qui va à  merveille avec le festival.

 

Cali (France)

Un des concerts les plus importants de la soirée. Le temps des trois premières chansons, Cali a su montrer qu’il était déjanté, jouant avec les photographes soit en prenant la pose, soit en bougeant constamment. Lors de ces chansons, il a « emprunté » un appareil à  un des photographes et a pris le public en photo. Ensuite, il s’est jeté dans le public, est remonté sur scène et l’a aspergé d’eau. Enfin, il a tourné une caméra de la télévision locale (Canal 9) vers le public, risquant de la faire tomber. En gros, il a rendu son public encore plus dingue de lui, avec une performance musicale tout aussi impressionnante.

 

Au final, un début explosif pour le Caprices, qui annonce l’arrivée de Scorpions jeudi soir.