Culture | 25.04.2011

ShutUpAntoine : la bas(s)e

Texte de Xavier Willemin
ShutUpAntoine débarque bientôt à  Lausanne et va vous en mettre plein la vue avec leur album A.W.O.L!
ShutUpAntoine Album A.W.O.L

ShutUpAntoine arrive avec son premier album et surprend par la maturité des sonorités, malgré la jeunesse du groupe. A.W.O.L. (A Way Of Life) commence fort avec un riff de guitare surprenant au début, mais irrésistible à  la seconde écoute. Impossible à  ce moment-là  de ne pas prier pour ne pas avoir à  se coltiner 30 minutes de musique psychédélique. Mais heureusement, dès la huitième mesure, l’entrée de la batterie dans un groove puissant, fort et bien lourd ne donne qu’une envie : se lever et sauter partout le poing en l’air ! L’utilisation de ces effets de guitare grinçants est omniprésente dans l’ensemble de l’album, mais est modérée et passe très bien.

 

D’autant plus que les chansons brutales et puissantes (gros hurlements inhumains dans A.W.O.L.) s’enchaînent avec des parties plus tranquilles et mélodiques (Emo Zebra). On regrettera tout de même le manque de suspens dans les transitions un peu téléphonées tout de même. Cependant, l’enchaînement des accords polyphoniques tous plus dissonants les uns que les autres (Summer Legs) nous fait un lavage de cerveau et nous permet d’apprécier la suite lucidement.

 

ShutUpAntoine fait partie de ces groupes (Red Hot Chili Peppers, Muse, etc) dont le style est reconnaissable facilement. L’utilisation régulière du timbre du mégaphone pour la voix y contribue certainement, mais pas seulement. L’originalité appartient aussi au batteur qui transmet parfaitement son énergie en négligeant l’utilisation du charleston (comme il est usage de le faire en général en rock) au profit des basses (grosse caisse et tom grave) avec des transitions fréquentes entre rythmes binaires et ternaires. On peut donc retrouver du rock, du reggae et une pointe de métal dans le même morceau (A.W.O.L.).

 

Mais le plus frappant et ce qui reste après la dernière tenue de l’album du guitariste est sans aucun doute le ronflement continu de la basse. Il me semble que ShutUpAntoine fait dans l’exclusivité en osant mettre cet instrument d’ordinaire timide aux premières loges. Bien sûr, mieux vaut assurer ensuite au niveau du matériel d’écoute ! Si c’est le cas, c’est du pur bonheur : un massage gratuit du dos lors d’une écoute allongée.

 

Vernissage de l’album samedi 4 juin au Base Bar de Lausanne. Première partie avec, entre autre, Ass Of Spades.

 

 

Clip de A.W.O.L. : http://www.youtube.com/user/ShutupAntoine#p/u/4/285hjg4waHc

Site officiel : http://www.shutupantoine.com

Page MySpace : http://www.myspace.com/shutupantoine

Page Mx3 : http://www.mx3.ch/artist/shutupantoine