11.03.2011

Ils bougent pour les glaciers

Texte de Xavier Willemin
Du 13 au 20 mars, se déroulera aux Pays-Bas le 10ème parlement européen de la jeunesse sur l'eau et le réchauffement climatique. Il a pour but de sensibiliser les jeunes aux impacts de leurs activités quotidiennes sur l'environnement. La Suisse y est représentée par une délégation romande de 4 gymnasiens de La Tour-de-Peilz. Un projet d'envergure menant à  une convention générale qui sera lue par un jeune délégué au « vrai » parlement européen.

Tout a commencé en juin 2010 lorsque l’ex-directrice du gymnase de Burier a reçu une proposition d’une de ses relations pour que la délégation suisse soit de son gymnase. Un « concours » a donc été mis en place pour déterminer quels seront les 4 heureux jeunes politiciens. (La statistique a révélé que seuls des scientifiques s’y sont présentés.)

 

Une longue période de recherche a alors débuté pour les sélectionnés (Soline Makowka, Annick Rossier, Amandine Voumard et Robin Fave) qui ont choisi d’un commun accord de traiter un sujet local : les crues et les laves torrentielles (coulées de boue) ainsi que l’évolution du recul des glaciers. Différents dossier (en anglais et en français) ont donc dus être rendus aux deux professeurs de géographies du gymnase les coachant, puis au parlement.

 

Le groupe a ensuite fait un sondage d’opinion (auprès de politiciens et d’habitants de la région) pour s’enquérir des connaissances de la population quant à  ce sujet épineux et créer une synthèse. Il en est ressorti que Les Verts sont tous très au courant, alors que pour les autres, leur savoir dépendent de l’intérêt qu’ils portent au sujet.

 

Une vidéo de promotion et de sensibilisation a même été créée pour le concours du parlement. Allez donc voir la vidéo ici et votez pour eux !

 

À présent, tous les dossiers ont été rendus dans les délais (ce qui n’a pas toujours été facile, d’après les gymnasiens…) et tous les 4 se réjouissent de cette semaine… pour le voyage en bateau. Et oui, le parlement sur l’eau se passe sur l’eau, et dans un petit bateau de luxe ! Mais là , je suis médisant. Il est évident qu’après avoir passé autant de temps sur le projet, il est très valorisant de le défendre en public. Alors, espérons que ça fasse avancer le schmilblick, puisque des grandes conférences comme Copenhague ou Cancun n’apportent pas de réelles modifications… Il ne faut pas oublier que dans 50 ans, les politiciens, c’est nous !

 

Lien vers le site du parlement : Les Parlements Européens de la Jeunesse pour l’Eau

Ähnliche Artikel