11.03.2011

Comment gérer un projet durant les études?

Créer son propre festival ? Monter un groupe musical ? Organiser un mariage ? Chacun a un projet qu'il souhaite réaliser. Encore faut-il trouver le temps et jongler avec les études et toutes les activités parascolaires.
© 2011 Artyfyce - D.Rouiller

Enfin, on y est ! C’est déjà  la veille de la première du spectacle « A contre cŠ«ur ». Il faut savoir que je ne m’occupe « que » de la restauration, donc ça n’est pas censé me prendre du temps. Je dis bien censé, car il faut penser nourriture, mais aussi service à  table et donc personnel.

 

Comme toujours, il y a des imprévus, pleins de choses à  régler et je ne parle même pas de ma dissertation d’allemand. Mais, comment peut-on gérer les études et un projet ? Voici quelques pistes…

 

1. OR-GA-NI-SA-TION

C’est le mot d’ordre, sans organisation, on ne peut qu’être sûr de se planter à  l’école, dans le projet ou pire, les deux à  la fois. Avant de débuter n’importe comment, il faut absolument établir un calendrier le plus précis possible pour le projet et le coordonner avec les dates scolaires clés (vacances, périodes d’examens, journées culturelles, …). Ensuite, il est recommandé d’avoir un agenda unifié pour tout. Cela permet d’éviter de fixer deux rendez-vous en même temps ou pire :  prévoir une réunion risquant de finir tard la veille d’un examen. Pour ma part, j’opte pour un agenda électronique, Google Agenda, car il est synchronisé continuellement entre mon PC, mon téléphone et mon iPod ; rien de plus pratique pour toujours tout avoir sur soi.

 

2. Gestion du Stress

Le fait d’être organisé ne suffit généralement pas à  lutter contre le fléau du stress. Pour être le plus serein possible, il suffit de dormir suffisamment et de respecter son planning. Puis, il faut penser à  éviter les manies tel que regarder l’heure à  maintes reprises et consulter son agenda sans arrêt. Ensuite, pensez simplement à  respirer et à  vider votre tête dès que les situations deviennent ingérables. Il vaut mieux perdre une trentaine de minutes à  réfléchir calmement que prendre une décision à  la minute qui peut réduire à  néant tous vos efforts.

 

3. Séparer les idées

Pour éviter de baisser ses performances, séparer ses idées est la solution. Il y a un moment pour penser à  son projet et d’autres pour les cours. Interdisez-vous, par exemple, de commencer à  écrire une lettre de demande de subventions durant votre passionnant cours sur la langue de Goethe !

 

4. Déléguer

Le travail devient trop important et les résultats scolaires baissent ? Pas de souci, c’est le moment de déléguer et de diviser le travail. Attention, seul quelques perles rares peuvent vous aider ; elles doivent être de confiance, mais aussi savoir travailler en équipe (en vous informant régulièrement par exemple) et être motivée. Une personne mal choisie vous fera perdre énormément de temps, et dans ce cas là , elle ne sera que le début d’un cancer qu’il faudra traiter par chimiothérapie, ce qui s’avère lourd en conséquences.

 

5. Se faire coacher

Il y a un moment où les contraintes administratives commencent à  peser. Rien n’est plus déprimant que de voir son projet se faire barricader par des normes, des délais et des lois à  respecter. Dans ce cas, il existe des personnes qui n’hésitent pas à  coacher les jeunes ambitieux. Elles ont souvent un carnet d’adresse bien rempli et vous motiveront en vous montrant les bonnes alternatives. Il existe dans la plupart des communes, des délégués à  la jeunesse qui se font généralement une joie d’apporter leur pierre à  l’édifice.

 

6. Se reposer

La motivation peut aussi se perdre lorsqu’on a plus que le projet et les cours en tête. Pensez à  sortir, à  faire la sieste et à  voir du monde. C’est d’ailleurs dans ces moments là  que l’on trouve les meilleurs idées.

 

7. Avoir de la marge

Dans tout les cas, il est appréciable d’avoir une marge de manŠ«uvre dans les résultats scolaires avant de se lancer. Il est bien plus facile (et moins stressant)  de débuter son projet dans une bonne phase et en étant sûr que l’on peut arriver au bout, sans mettre en péril son année scolaire.

 

En respectant ces quelques points, il est certain que vous pourrez admirer vos efforts à  la fin de votre projet. Même si celui-ci n’est pas forcément parfait du premier coup, vous aurez fait de votre mieux et, probablement, pris du plaisir.

 

Bonne chance 😉

Ähnliche Artikel